Arrêter de fumer pour être heureux

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Les scientifiques ont effectué une analyse de 26 études compilé sur la
santé mentale des personnes, juste avant et après l’arrêt de fumer. Selon les chercheurs, l’arrêt de la cigarette aurait encore plus d’effets qu’un antidépresseurs sur le volontaire cherchant à arrêter de fumer. Chez les fumeurs ayant réussi à arrêter, les candidats se disent moins stressés, moins déprimés et plus positifs en général.

On peut expliquer en partie ce phénomène grâce à l’arrêt de consommation de produits addictifs. Sans parler de leur nocivité propre, le sentiment de manque entraine des troubles psychologiques au quotidien avec lesquels les fumeurs doivent vivre. La sensation de liberté lié aux améliorations de santé ressenti très rapidement par les ex-fumeurs leur offre un réel booste pour supporter les durs moments de sevrage.

Prenez votre santé en main et pour vos bonnes résolution, c’est le moment d’arrêter de fumer !

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous