Grève des internes : la ministre de la santé a entendu

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Par un communiqué, la ministre a suggéré la mise en place prochaine d’un groupe de travail destiné à trouver des solutions pour le respect de la législation du temps de travail avant la fin du mois de Janvier prochain. Elle préconise déjà « des sanctions pour les établissements ne respectant pas les obligations statuaires ». Un moindre mal quand on sait que les internes qui sont descendus dans la rue ces derniers jours effectuent des semaines de 70 heures et plus, et que leur temps de repos de sécurité n’est pas respecté.

Plusieurs propositions faites par la ministre

Autre annonce importante, la ministre souhaiterait modifier le déroulement des négociations conventionnelles, qui jusque-là ne permet pas à tous les concernés de s’exprimer (notamment les jeunes médecins, ainsi que les patients). Ces négociations sur la convention médicale ont pour objectif depuis 1971 de régir les revenus des médecins libéraux et réunissent autour d’une table les séniors de la médecine libérale, l’Assurance Maladie ainsi que les mutuelles.
Enfin, la ministre s’est engagée à déposer un amendement lors d’une future proposition de loi sur l’officialisation des réseaux de soins mutualistes. Concrètement, cet amendement garantirait une liberté de choix de médecin pour les patients, choix qui pourraient être influencés par ces réseaux d’après certains internes et médecins libéraux.

Vous êtes également libres de choisir votre mutuelle. Nous vous conseillons d’utiliser un comparateur de mutuelle pour orienter votre choix vers celle qui vous correspond au mieux.  

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous