Hypocondrie, symptômes et traitement

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Selon une étude Ifop/Capital Image publiée le 23 février 2014, 13 % des français s’inquiètent de leur état de santé même en l’absence de tous symptômes et 32 % sont inquiet lorsqu’ils ressentent certains signes de maladie.

Selon le Pr Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie et d’addictologie, la peur pour sa santé est tout à fait normale et vient de la peur de mourir et de vieillir. La quête du corps parfait, particulièrement importante dans la société actuelle, intensifie également cette peur. Associée à cela, la facilité de trouver des informations sur internet, à la fiabilité grandement aléatoire, permet à toute personne anxieuse pour sa santé de s’auto diagnostiquer, souvent mal.

Les personnes angoissées pour leur santé ont plusieurs sortes de comportement face à cette inquiétude. Il y a les inquiets curieux qui vont chercher à se renseigner, avec des recherches sur internet, pour 75 % d’entre eux, ou directement en consultation chez le médecin, pour 60 % d’entre eux. Le deuxième comportement est l’évitement, par crainte des tests de dépistage de maladie grave.

Dans tout les cas, il est important d’être bien couvert par sa complémentaire maladie.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous