La vente de sonophones autorisée en pharmacie

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Sonophones et prothèses auditives : sont-ils remboursés ?

Le sonophone est un produit d’assistance à l’écoute. Ce sont des appareils préréglés et non personnalisés qui se glissent dans l’oreille. Ils ne nécessitent ni prescription médicale ni visite chez un audioprothésiste. Ces aides à l’écoute se contentent d’amplifier les sons jusqu’à 20 décibels et sont vendues environ 300 euros, non remboursable par l’assurance maladie.

On ne doit pas confondre le sonophone avec les audioprothèses. Le prix des audioprothèses varie entre 700 et plusieurs milliers d’euros. Elles sont adaptées aux troubles auditifs du patient, prescrites sur ordonnance par un spécialiste de l’audition. Elles sont remboursées par l’assurance maladie. Certaines mutuelles proposent également une prise en charge.

Zoom sur le marché de l’audition

Les sonophones étaient déjà vendus par certains pharmaciens depuis 2011. Depuis le décret qui généralise la vente à toutes les pharmacies, Sonalto, qui fabrique des aides auditives, sera en mesure d’atteindre beaucoup plus de clients potentiels. L’entreprise est d’ailleurs déjà en contact avec plusieurs assureurs pour négocier une couverture partielle de ses aides auditives.

Le marché de l’audition représente près de 800 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Un marché qui devrait encore croître, puisque la population des séniors augmente sensiblement.

La couverture des soins auditifs diffère largement selon les assureurs. Trouble principalement observé chez les séniors, les assurances santé dédiées aux plus de 60 ans offrent des prestations particulièrement avantageuses pour les appareillages auditifs. Comparez toutes les offres en ligne sur notre site.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous