Bien que par un décret d’actes de juin 1985, la profession des Pédicures-Podologues ait été l’une des premières professions paramédicales à avoir un droit de prescription sur certains traitements à usage externe, ce dernier n’avait que peu de valeur dans la mesure où il n’était pas suivi d’un remboursement pour les patients.

Ce parcours de soin est aujourd’hui facilité grâce à un nouveau décret du 29 juillet 2009 mis en application par les Caisses d’Assurance-Maladie depuis début 2010. Ce décret vient élargir la liste des topiques (médicament à usage externe) et de certains pansements que les Pédicures-Podologues peuvent prescrire. Il vient surtout permettre, cette fois-ci, la prise en charge par l’Assurance Maladie du remboursement de ces produits de santé.

Ce décret est aussi une suite logique après la décision de l’Assurance-Maladie en 2008 qui autorise le remboursement des actes de pédicurie-podologie auprès de certains patients diabétiques.

Les Pédicures-Podologues peuvent donc dorénavant prescrire et les patients se faire rembourser directement à partir de cette prescription les topiques non listés suivants : antifongiques, antiseptiques, hémostatiques, anesthésiques, kératolytiques et verrucides, produits à visée adoucissante, asséchante, calmante, cicatrisante ou révulsive, anti-inflammatoires locaux pour l’hallux valgus et les ongles incarnés.