Le robot comestible : quelle avancée pour la médecine ?

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

La révolution médicale se trouverait peut-être dans l’avènement de robots comestibles en gélatine, ce qui remplacerait définitivement l’usage du silicone. Créées par des ingénieurs de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, ces barrettes dotées d’actionneurs pourraient évoluer librement dans le corps humain.

Mesurant 90 millimètres de long et 20 de large, ces robots peuvent aussi se plier jusqu’à un angle de 170 degrés. Ils n’ont besoin d’aucune impulsion électrique pour se mettre en mouvement. Ils sont remplis de liquides ou d’air qui réagissent lors de la présence de produits chimiques dans leur environnement, ce qui les fait avancer. Ils sont mis en mouvement grâce à des actionneurs, un procédé issu des systèmes de robotique.

Le potentiel de ce robot comestible est très important ; les scientifiques de l’EPFL envisagent de l’utiliser d’ici quelques années à des fins médicales pour explorer le corps humain, pour transporter de la nourriture (en étant eux-mêmes des éléments comestibles) ou pour répondre à des besoins médicaux
particuliers.

À terme, le robot comestible pourrait remplacer le silicone

Les progrès réalisés en matière de composants électroniques comestibles permettent d’envisager à terme le remplacement du silicone, et créer ainsi des robots entièrement biodégradables exempts de toute toxicité. Une véritable révolution qui permettrait de démocratiser l’utilisation de matériaux comestibles en robotique, une pratique encore très limitée à l’heure actuelle.

Parce que l’assurance santé est complexe et les réponses des forums pas toujours claires, nous avons fait appel à une spécialiste des remboursements santé et des garanties proposées par les mutuelles. Tous les jours Leslie est à l’écoute des internautes. Elle essaye aussi d’éveiller les consommateurs à l’assurance santé des animaux.

Suivez-nous