Les beaux jours reviennent… Les allergies aussi !

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Le risque allergique actuel est exceptionnellement très élevé pour cette période de l’année, comme l’indique le Réseau national de surveillance aérobiologique. En effet, l’ensemble du sud de la France voit actuellement se former une grande concentration de pollens.

Cela est principalement dû à la hausse des températures ainsi qu’à l’ensoleillement généreux : deux conditions climatiques exceptionnelles pour un début du mois de mars.
Ainsi, un pic record a même été enregistré à Avignon dans le Vaucluse, avec une concentration de plus de 35 000 grains de pollen par mètre cube. En ce moment, ce sont les pollens de frêne, d’aulne et de cyprès qui sont en grande partie responsables des symptômes allergiques.

1 personne sur 3 présente une allergie saisonnière en France

L’est du pays n’est pas à l’abri de ce phénomène, avec un risque d’allergie au pollen de noisetier. Et c’est le bouleau qui devrait bientôt lui succéder, une transition qui pourrait se faire aussi durant le mois de mars. En France chaque année, la population est touchée, entre 20 et 30 % par des réactions allergiques dites saisonnières.
Les pollens ne sont pas tous dangereux ; il faut certains facteurs pour qu’ils occasionnent une réaction allergique, notamment la libération de particules protéiques, la taille du pollen et la quantité. Pour éviter les symptômes, il ne faut aucun contact avec les allergènes.
Voici quelques conseils pratiques : éviter de tondre le gazon lors d’une période de pic pollinique (comme actuellement), rouler en voiture avec les vitres fermées, éviter les périodes de pic, soit en fin de matinée et en début de soirée. De même, il est important de se laver les cheveux tous les jours, de passer l’aspirateur régulièrement et de ne pas sécher le linge dehors.

Parce que l’assurance santé est complexe et les réponses des forums pas toujours claires, nous avons fait appel à une spécialiste des remboursements santé et des garanties proposées par les mutuelles. Tous les jours Leslie est à l’écoute des internautes. Elle essaye aussi d’éveiller les consommateurs à l’assurance santé des animaux.

Suivez-nous