Les complémentaires santé de plus en plus chères

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Les organismes de complémentaires (mutuelles, sociétés d’assurance et organismes de prévoyance) sont taxés sur leur chiffre d’affaires hors-taxe par le Fonds de la CMU. Or, ce chiffre d’affaires a grimpé de 5,1% en 2012, s’élevant alors à 32,1 milliards d’euros. L’Argus de l’Assurance précise que la plus forte hausse concerne les organismes de prévoyance (+6,8%), puis les sociétés d’assurance (+4,9%) et enfin les mutuelles (+2,2%).

Jean-François Chadelat, président d’honneur du Fonds CMU ne cache pas sa surprise. Personne ne s’attendait à une hausse aussi considérable du chiffre d’affaires des complémentaires. D’autant plus que la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA) a été augmentée à 7%. L’évolution du chiffre d’affaires des concernés aurait dû être beaucoup plus modérée.
Une seule explication : les tarifs des complémentaires santé ont considérablement augmenté. « Cela veut dire qu’avec la TSCA à 7 % l’acheteur moyen d’un contrat, qu’il soit individuel ou collectif, a dû subir une hausse de plus de 12 %. Sans compter les phénomènes de démutualisation et de réduction de garanties» explique le président du Fonds CMU.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous