Les complémentaires santé réfutent l’étude de l’UFC-Que-Choisir

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Dans son étude publiée mardi 28 septembre, l’UFC-Que-Choisir indique que le budget santé des ménages a augmenté de plus de 50 % entre 2001 et 2008, essentiellement en raison du coût des complémentaires santé (assurances santé et mutuelles). L’association de consommateurs a en effet calculé que les primes d’assurances avaient progressé de 44 % par personne couverte en l’espace de 7 ans.

En outre, l’association s’étonne que les sommes prélevées par les complémentaires et restituées aux assurés sous forme de remboursement aient diminué : en 2001, 89 % des sommes prélevées étaient restituées, contre 78 % en 2008.

Des chiffres qui ne reflètent pas vraiment la réalité estime l’Unocam (Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire), et ce pour deux raisons. Premièrement, ces chiffres sont calculés en euros courants, et non en euros constants. Ensuite, les calculs de l’UFC-Que-Choisir ne tiennent pas compte de l’évolution de la taxation des organismes complémentaires. « Or, ces taxes ont été multipliées par cinq », indique Fabrice Henry, le président de l’Unocam.

Une chose est certaine : les tarifs des mutuelles vont augmenter d’environ 8 % suite au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) annoncé par le gouvernement.

 

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous