Les prix des lunettes sont de plus en plus élevés

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Le constat est sans appel : aucune mesure du gouvernement n’a abouti pour faire baisser les coûts d’optique en France.

 

L’enquête effectuée par l’UFC-Que Choisir présente les deux raisons principales : les remboursements particulièrement élevés de la part des complémentaires santé, avec des plafonds mis en place bien trop tard par le gouvernement en avril 2015 (470€ ou même 850€ selon le type de correction). L’autre raison importante concerne les points de vente, beaucoup trop nombreux sur le territoire.
En 2015, ce sont 11 % de magasins supplémentaires qui ont ouvert dans l’Hexagone. Chaque jour, les opticiens vendent trois paires en moyenne, ce qui occasionne un taux de marge brut gigantesque de 233 %. Un chiffre qui ne risque pas de baisser de sitôt.

Des prix qui varient du simple au double suivant la région

A noter aussi que selon les régions, les prix varient considérablement, en raison des disparités d’équipement entre les différentes populations. Pour la même paire de verres progressifs, on déboursera 700 euros en Savoie mais seulement 540 euros dans les Landes. De même, on déboursera 270 euros la paire de verres unifocaux dans les Alpes-de-Haute-Provence, mais 390 euros à Belfort.
A l’aube des présidentielles, les promesses de prise en charge à 100 % des frais d’optique de certains candidats tiennent plus du vœu pieux. Force est de constater que les disparités par région ne permettent pas, pour l’instant, de garantir un remboursement identique sur tout le territoire.

Parce que l’assurance santé est complexe et les réponses des forums pas toujours claires, nous avons fait appel à une spécialiste des remboursements santé et des garanties proposées par les mutuelles. Tous les jours Leslie est à l’écoute des internautes. Elle essaye aussi d’éveiller les consommateurs à l’assurance santé des animaux.

Suivez-nous