Médecins : pas de consultation à 23 euros

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Un médecin généraliste ne peut facturer une consultation 23 euros au lieu de 22 euros, a statué aujourd’hui la Cour de cassation, cassant un arrêt de la cour d’appel de Grenoble.

La cour d’appel de Grenoble avait permis le 12 mars 2009 à neuf généralistes ayant obtenu la reconnaissance de médecin spécialiste en médecine générale de pouvoir facturer le tarif d’une consultation de spécialiste (23 euros). La Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de la Drôme s’était pourvue en cassation à la suite de cette décision.

Cette dernière a estimé qu’un médecin généraliste «n’exerçait pas une spécialité au sens des textes» et a cassé l’arrêt de la cour d’appel, renvoyant les parties devant la cour d’appel de Lyon. Le syndicat de généralistes MG France a réagi dans un communiqué, estimant que la Cour de cassation donnait « tort aux parlementaires ayant voté la loi du 17 janvier 2002, instituant la spécialité de médecine générale ». Le syndicat maintient néanmoins son mot d’ordre appelant les généralistes à facturer 23 euros, le tarif plancher des spécialistes, au lieu de 22 euros.

L’assurance Maladie a salué cette décision, qui conforte, selon elle, « le principe d’une rémunération adaptée ».

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous