Méfiance envers la vente de médicament sur internet

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Une enquête (baromètre PHR/Ifop) a été réalisée en octobre 2013 par l’intermédiaire de questionnaires auto-administrés sur un échantillon de plus de 1 000 adultes. Elle met en évidence le manque d’engouement pour la vente de médicaments en ligne chez les français. On compte seulement 4 % des répondants ayant déjà acheté des médicaments en ligne. Pour 57 % des personnes interrogées, la vente en ligne n’est pas encore assez sécurisée et ils sont 70 % à ne pas se sentir prêt à sauter le pas.

La méfiance porte sur l’origine et la qualité des médicaments. Ils sont également 38 % à penser qu’internet ne peut pas remplacer le service et les conseils du pharmacien. Il apparait que cette peur est loin d’être infondée et plus de 60 % des médicaments vendus en ligne sont des contrefaçons.

Cependant, malgré la méfiance des consommateurs, la tendance s’inverse. Ils sont passés de 13 à 30 % des personnes interrogées à se déclarer prêts à acheter leurs médicaments sur internet entre 2012 et 2013. Pour stabiliser cette tendance, les députés français mettent en place les directives de sécurité européenne sur le secteur.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous