Mutuelle pour tous : les négociations s’arrêtent aujourd’hui

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Si aucun accord n’est trouvé aujourd’hui entre syndicats et professionnels de l’assurance privée, c’est l’Etat qui devra imposer sa propre réforme qui ne satisfera certainement pas tout le monde. Le principal débat tourne autour de la taxation des contrats courts, mais la demande de la CFDT de proposer une mutuelle santé à tous les salariés est également au cœur des discussions.

3,5 millions de salarié n’ont pas accès à une complémentaire santé

Aujourd’hui, 40% des salariés français, soit près de 3,5 millions de personnes n’ont pas accès à une mutuelle d’entreprise. La CFDT souhaite généraliser le principe des contrats collectifs dont bénéficient les grandes entreprises à toutes les entreprises françaises et notamment aux PME. Le Medef rejoint leur avis en affirmant qu’il s’agit effectivement d’un élément important de la sécurisation de l’emploi.
Cela étant dit, le patronat est réticent à une généralisation des contrats collectifs pour des raisons financières. Cela devrait couter entre deux et quatre milliards d’euros aux entreprises. Ce sont elles qui payent plus de la moitié de la couverture de leurs salariés, et cette modalité ne serait pas tenable pour la plupart des petites entreprises. Le Medef propose ainsi une généralisation progressive sur cinq ans pour ne pas pénaliser trop brusquement les entreprises à faibles moyens financiers.

Parce que l’assurance santé est complexe et les réponses des forums pas toujours claires, nous avons fait appel à une spécialiste des remboursements santé et des garanties proposées par les mutuelles. Tous les jours Leslie est à l’écoute des internautes. Elle essaye aussi d’éveiller les consommateurs à l’assurance santé des animaux.

Suivez-nous