Et si la réalité virtuelle remplaçait l’anesthésie chez le dentiste ?

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Des chercheurs de l’université de Plymouth au Royaume-Uni ont étudié la possibilité de remplacer les anesthésies locales utilisées dans les cabinets dentaires par des casques de réalité virtuelle. Leur but ? Éliminer la peur du dentiste et diminuer le renoncement aux soins dentaires en en faisant une expérience positive.

Selon cette étude, la réalité virtuelle pourrait être une alternative à l’anesthésie locale utilisée chez le dentiste. En effet, c’est une façon de détourner l’attention du patient pendant l’intervention. Celui-ci se concentre donc principalement sur ce qu’il voit et non sur ce qu’il ressent et oublie d’avoir mal. Mais les patients commencent à ressentir quelque chose lorsque le dentiste leur demande d’ouvrir grand la bouche, car cela les sort de leur illusion. Pour remédier à cela, les scientifiques cherchent à mettre au point des images qui plongeraient le patient dans un sommeil éveillé, ce qui permettrait de lui faire ouvrir la bouche facilement comme s’il dormait. C’est finalement le principe de l’hypnose.
Cette méthode a également un autre avantage que celui de faire oublier la douleur puisqu’elle élimine aussi les effets secondaires de l’anesthésie que l’on ressent encore quelques heures après l’intervention tels que les étourdissements ou la perte temporaire de sensibilité dans la bouche.

3 personnes sur 4 déclarent avoir déjà renoncé à des soins dentaires pour des raisons financières ou par peur de la douleur

Les résultats de l’étude montrent également que n’importe quelle image de réalité virtuelle ne permet pas de détendre les patients. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont élaboré deux scénarios, le premier se déroule sur une plage de sable fin tandis que le second se passe dans une ville. Les deux types de réalité virtuelle ont ensuite été testés sur 85 patients et il apparaît très clairement que les paysages côtiers sont les plus efficaces. En effet, les patients qui se promenaient sur la plage étaient parfaitement détendus et n’ont presque pas ressenti les effets de l’intervention tandis que ceux qui étaient dans une ville se sont sentis stressés et ne gardent pas un souvenir positif de la consultation.

Ces nouvelles technologies pourraient permettre de solutionner les problèmes de renoncement aux soins dentaires en donnant une image positive des consultations afin que la majorité de la population effectue la visite de contrôle dentaire recommandée chaque année. Pour le moment, ce sont les premiers soins auxquels les patients renoncent, par manque de moyens ou par peur d’avoir mal. Néanmoins, la réalité virtuelle a un coût et les chercheurs espèrent que les prix des consultations n’augmentera pas en conséquence.

La réalité virtuelle pourrait donc bientôt s’installer dans notre quotidien. Elle est d’ailleurs utilisée depuis quelques mois pour soigner les phobies, l’anxiété ou même l’addiction au tabac car il s’agit d’une alternative plus douce que les médicaments ou les anesthésies.

Olivier c’est un peu le « Monsieur technique » de la rédaction. Tous les objets roulants (les non roulants aussi !) n’ont aucun secret pour lui. Quand il s’agit d’expliquer pourquoi un contrat ou une garantie convient le mieux à tel ou tel véhicule, c’est à lui qu’on fait appel. Il est aussi une référence de la protection de votre habitation.

Suivez-nous