Un tatouage pour surveiller son diabète

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Des chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) et de la Harvard Medical School ont mis au point des encres de tatouage qui permettraient de déterminer le taux de glycémie dans le sang. Si cela peut être vu comme une avancée dans le monde du tatouage, ces encres ont d’abord une visée médicale pour les personnes souffrant de diabète.

 

Dermal Abyss, c’est le nom de ces encres de tatouage qui permettraient de surveiller son taux de glycémie (c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang), mais aussi le taux de sodium et le Ph du sang. Elles réagiraient aux substances présentes dans l’organisme et changeraient de couleur en cas d’anomalie alertant ainsi immédiatement le patient. Ces encres pourraient donc faciliter le suivi médical de personnes atteintes de diabète, et réduire le nombre de contrôles sanguins nécessaires par jour.

Concrètement, l’encre permettant de détecter la glycémie deviendra plus foncée si le taux de sucre est trop élevé. Si la personne est trop exposée aux UV et que la quantité de sodium dans le sang augmente, le tatouage virera au vert car cela pourrait être un signe de déshydratation ou de problèmes rénaux. Enfin, suivant le PH sanguin, lié aux protéines notamment, l’encre passera du rose au pourpre.

Cependant, ces encres ne sont pas encore disponibles chez les tatoueurs classiques puisqu’elles sont encore en phase d’essais cliniques. En effet, les scientifiques tiennent à s’assurer qu’elles ne présentent aucun risque pour l’organisme humain. De plus, les éventuels effets secondaires, comme les allergies, doivent encore être étudiés attentivement.

8% de la population française est atteinte de diabète

Les équipes de recherche avertissent néanmoins que ces encres ne seront jamais aussi précises qu’une analyse sanguine, mais qu’elles peuvent permettre de surveiller les changements de métabolisme immédiats et donc d’agir rapidement en cas d’anomalie.
Pour les adeptes du tatouage, cela peut être idéal mais pour les autres, des solutions moins radicales existent. Par exemple, une simple montre connectée peut désormais vous indiquer votre taux de glycémie grâce à des capteurs situés derrière le cadran. La montre se resserre pendant quelques instants pour analyser la peau et le patient ne ressent qu’une légère pression. D’autres équipements sont également disponibles, comme des micros capteurs insérés sous la peau et reliés à une application mobile. Lorsque le taux de sucre est trop élevé ou trop bas, les capteurs envoient l’information à l’application qui donne l’alerte.

Parce que l’assurance santé est complexe et les réponses des forums pas toujours claires, nous avons fait appel à une spécialiste des remboursements santé et des garanties proposées par les mutuelles. Tous les jours Leslie est à l’écoute des internautes. Elle essaye aussi d’éveiller les consommateurs à l’assurance santé des animaux.

Suivez-nous