Un tiers des Français souffre de maladies de peau

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

La Société Française de Dermatologie (SFD) vient de mener la plus grande enquête jamais réalisée sur la santé de la peau des Français et les résultats sont sans appel : un français sur trois est atteint d’une maladie de la peau. Les femmes sont notamment plus touchées que les hommes avec 33% de femmes contre 28% d’hommes.

80% des personnes concernées sont affectées par deux maladies de peau

La SFD estime que les maladies de peau sont sous-estimées, en effet, elles n’engagent pas le pronostic santé vitale, mais elles ont un retentissement sur les conditions de vie et elles entrainent des dépressions et de l’anxiété dans 54% des cas. Certaines personnes songent même au suicide et 60% se sentent oubliées par la médecine.
Parmi les maladies les plus représentées, on retrouve :

  • l’acné (3,3 millions de cas)
  • l’eczéma (2,5 millions de cas)
  • le psoriasis (2,4 millions de cas)
  • les maladies du cuir chevelu
  • les mycoses
  • les maladies des ongles
  • les taches brunes
  • les verrues
  • l’eczéma de contact
  • l’herpès
  • les allergies au soleil
  • les grains de beauté

La plus grande enquête jamais réalisée : 20 000 personnes interrogées

Étant visibles, les maladies de la peau stigmatisent les patients atteints, le regard des autres est pesant. Pourtant dans la plupart des cas, les maladies ne sont pas contagieuses. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, 46% des patients étant atteints d’acné ont obtenu un arrêt de travail et 45.2% des sondés s’avouent handicapés par leur dermatose dans leur vie professionnelle comme dans leur vie privée.

Une autre donnée est importante et mise en avant par cette étude : les médicaments comme les lotions, les pommades, les crèmes et émollients utilisés quotidiennement ou presque permettent d’éviter les surinfections, soulagent les démangeaisons et les douleurs, améliorent l’apparence physique et sont indispensables en cas de crise.
Pourtant, considérés comme des médicaments de confort, ils ne sont souvent pas ou très peu remboursés, c’est le constat de la SFD qui le déplore. Les plus démunis font l’impasse et leur situation s’aggrave de jour en jour. Enfin, le nombre de dermatologues insuffisant ne permet pas de traiter la maladie dès le départ.


A lire aussi :

Quels remboursements pour les soins dermatologiques ?


Parce que l’automobile est un produit majeur de l’assurance, il est tout à fait normal de retrouver sur Hyperassur un journaliste spécialisée comme Alexandre. Depuis une quinzaine d’années, il contribue à de nombreux titres auto et hight-tech, et présente même une émission dédiée à l’automobile (Le Garage – OuatchTV).

Suivez-nous