Un accord a été trouvé entre Assurance Maladie et Médecins

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

C’est ce mardi en fin d’après-midi qu’un accord a été conclu entre l’Assurance Maladie, le ministère de la santé et les médecins. Il autorise finalement les médecins à facturer leurs prestations jusqu’à 150% plus cher que le tarif Sécu. Cela revient à 60 euros au lieu de 23 euros la consultation chez un médecin généraliste et 70 euros chez un spécialiste au lieu des 28 euros conventionnels. Ces tarifs seront donc considérés comme acceptables, mais un dépassement au-delà de cette limite sera sanctionné. Cet accord reste cependant à approuver par le gouvernement.

Claude Le Pen, économiste de la santé craint que cette autorisation de dépassement officielle ne soit totalement défavorable aux patients. Pour lui, les généralistes, à qui on autoriserait désormais un dépassement jusque 150% risquent d’augmenter automatiquement leurs honoraires.
Les patients donc, qui sont déjà de plus en plus nombreux à ne pas avoir les moyens pour certains soins, seront à priori les grands perdants de l’affaire. Quant aux médecins généralistes du secteur 1, on peut d’ores et déjà dire qu’ils ont remporté une longue bataille. En plus de cette autorisation de dépassement d’honoraires, ils se verront verser 5 euros par an et par patient qui les aura choisis comme médecin traitant. Cela devrait leur rapporter en moyenne 5000 euros supplémentaires par an. Ce seront l’Assurance Maladie et la mutuelle santé qui devront financer ces 5 euros, autrement dit une fois de plus, les patients à travers leurs cotisations.

Vous l’aurez compris, les soins risquent de coûter encore plus chers, ainsi que le prix des mutuelles. Un moyen simple pour réaliser des économies est d’utiliser un comparateur de mutuelle pour trouver l’offre qui correspond aux besoins de chacun.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous