Une vie plus saine éviterait 37 millions de morts

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

De nouvelles habitudes à adopter pour une meilleure longévité

Limiter les excès, c’est le mot d’ordre de l’étude. Selon les scientifiques, réduire la consommation de tabac de moitié, de 10 % celle d’alcool et de 30 % celle de sel stopperait dans un premier temps la hausse des personnes obèses ou atteintes de diabète.

Grâce à ces efforts, c’est près de 16 millions de décès parmi la population mondiale des 30 à 70 ans qui pourront être retardés ou évités d’ici 2015.
Le tabac et l’hypertension artérielle sont les deux principaux éléments qui agissent sur l’espérance de vie. L’hypertension est un facteur important des maladies cardiovasculaires et peut être diminué par une baisse de la consommation de sel et la pratique d’exercice physique.

Les populations à risque

L’étude a aussi mis en évidence des disparités dans les populations touchées par les décès prématurés. Des efforts pour aboutir à un mode de vie plus sain auprès des populations à faible ou moyen revenu permettraient d’éviter 31 millions de morts.

Une vie plus saine permet de diminuer le nombre de maladies cardio-vasculaires, respiratoires, ou encore de réduire le nombre de décès liés aux cancers du poumon et de l’estomac.

Prenez soin de votre santé en adoptant de bons réflexes et pensez à vous couvrir contre les risques de maladies. Pour être sûr d’avoir la meilleure mutuelle, comparez les assurances santé en ligne.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous