Vers la fin du monopole des pharmaciens

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

La vente de médicament en ligne vient remettre en cause ce système

L’autorisation de la vente en ligne vient d’une directive Européenne de 2003. La France est le dernier pays de l’union à ne pas appliquer cette loi et devait la traduire en droit français en 2013 dernier délais. Ce retard est dû aux pharmaciens qui luttent pour garder le contrôle du secteur de la santé.

Finalement, la vente en ligne est autorisée aujourd’hui mais reste très restrictive pour les vendeurs. Ceux-ci doivent posséder une officine, ce qui est très couteux, et respecter de nombreuses règlementations.

Le monopole des pharmaciens se fait grignoter petit à petit depuis des années mais la vente par internet est un coup dur pour la profession. Précédemment, le distributeur Leclerc était le principal moteur contre le monopole et c’est grâce à lui que la commercialisation des tests de grossesse, préservatifs et lait de maternité est désormais autorisée dans les grands magasins.

Laurence est une journaliste expérimentée, particulièrement pointue dans tous les sujets de consommation et de droit pratique. Elle est notamment l’auteure de titres de référence L’Assurance pour les Nuls, Créer sa boîte pour les Nuls, Préparer sa retraite pour les Nuls (Editions First).

Suivez-nous