Allergies : 26% de consultations en plus entre mai et septembre

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Alors que l’épidémie de varicelle qui sévissait ces dernières semaines touche à sa fin, c’est au tour des allergies et des moustiques de prendre le relais jusqu’à la fin de l’été. Si les éradiquer est impossible, il existe des solutions pour amoindrir leur impact.

Selon l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), 25% à 30% de la population souffre d’allergies soit 1 personne sur 3. Nez qui coule, gorge qui démange, yeux rouges et gonflés, voici les symptômes de ce dérèglement du système immunitaire. Les personnes atteintes souffrent alors du printemps au début de l’automne car les jours chauds et ensoleillés favorisent la diffusion des pollens dans l’air. Mais certaines régions sont plus “hostiles” que d’autres, c’est le cas en ce moment de l’Auvergne, riche d’une grande variété d’arbres et de fleurs et donc, d’allergènes.

Le dernier bulletin du RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique) datant du 8 juin met également en garde contre les graminées et recommande de bien se laver les cheveux avant de dormir. Aérer son logement et ne pas sortir lorsqu’il y a du vent sont également recommandé en cas d’allergie.

Les moustiques tueraient environ 725 000 personnes par an selon l’OMS

 

Tout comme pour les allergies, la météo joue un rôle très important dans la prolifération de moustiques car ceux-ci ont besoin de chaleur et d’humidité. Mais même s’il est particulièrement irritant pour l’homme, le moustique a tout de même ses bon côtés en étant très utile pour l’écosystème. Ainsi, leurs larves permettent de nourrir de nombreux animaux comme les araignées ou les chauves-souris.

Mais le véritable problème est la propagation de maladies telles que la dengue, le chikungunya ou Zika notamment par le moustique tigre. Ce dernier, reconnaissable à ses rayures est très présent dans le sud de la France et les autorités ont lancé le dispositif de surveillance depuis le 1er mai et qui continuera jusqu’au 31 octobre. Identifié pour la première fois en France en 2004, on le retrouve dans de nouveaux départements chaque année.

Nous ne sommes pas tous égaux face à ces insectes puisque c’est notre odeur corporelle qui les attire, ce qui explique donc pourquoi nous nous faisons parfois piquer alors que notre voisin de table n’aura absolument rien.
Pour le moment, aucune alerte n’a été donnée contre les autres moustiques, mais l’été apporte les conditions favorables à leur multiplication.

Pour se protéger, il faut tout d’abord éviter les eaux stagnantes car c’est un endroit que privilégient les insectes pour pondre leurs œufs. Dormir sous la protection d’une moustiquaire ou porter des vêtements amples couvrant tout le corps sont aussi recommandés car il faut savoir que les moustiques peuvent piquer au travers de vêtements serrés.

Parce que l’assurance santé est complexe et les réponses des forums pas toujours claires, nous avons fait appel à une spécialiste des remboursements santé et des garanties proposées par les mutuelles. Tous les jours Leslie est à l’écoute des internautes. Elle essaye aussi d’éveiller les consommateurs à l’assurance santé des animaux.

Suivez-nous