La MGC n’a pas peur de la comparaison

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Acteur historique de la santé des salariés de la SNCF, la Mutuelle Générale des Cheminots (MGC) réussit son virage vers le grand public. Créée il y a plus de 125 ans, la Protection mutuelle des agents de chemins de fer français, devenue MGC, a étendu, en 2006, ses prestations à tous les assurés sociaux de France. En 2010, elle a enregistré 14 545 nouvelles adhésions, dont 4 393 de cheminots et 10 152 de… non-cheminots. « En solde net, le gain est de 10 000 adhérents », note son directeur général, André Wencker.

Sur un marché hyperconcurrentiel, cette mutuelle à la marque peu connue du grand public totalise, depuis 2007, une progression de 22,2% de son effectif avec des dépenses de marketing réduites. « Nous avons choisi Internet et les comparateurs pour nous développer », explique André Wencker, qui cite notamment Assurland, Devis Mutuelle ou Hyperassur. À ce canal, s’ajoutent une présence sur les réseaux sociaux et des partenariats dans le monde cheminot ou associatif (dont une association de jeunes mamans), mais aucune campagne à la télévision ou dans la presse. Dans un contexte de pouvoir d’achat en berne, Internet est peut-être en train de prendre le pouvoir : la mutuelle annonce 8 000 nouvelles adhésions au cours du premier trimestre 2011.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous