Rachat de crédits : peut-être le moment avant que les taux remontent ?

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Cela fait des mois que les taux des crédits conso et immo sont orientés à la baisse. D’environ 3 % pour l’immobilier au début de 2014, certains sont aujourd’hui sous la barre des 2 % pour les emprunts sur 10 ans, et légèrement au dessus des 2 % pour les emprunts sur 15 ans. Entendons bien que ces chiffres ne tiennent pas compte de l’assurance emprunteur.

Pour en savoir sur l’assurance emprunteur : voir nos guides

Quant au taux moyen des crédits à la consommation, il tourne autour des 4,40 % (source Banque de France). Du jamais vu depuis 2003 ! A titre d’exemple, certains établissements proposent actuellement un prêt personnel à partir de 2,10 %, taux fixe pour un emprunt de 6 000 € à 20 000 € sur 13 à 24 mois, hors assurance facultative.

Mais voilà que les observateurs du crédit notent que depuis le printemps, la tendance semble s’inverser : les taux des crédits amorceraient-ils une remontée ? Certes pour le moment la hausse reste très symbolique : entre + 0,1 % et + 0,5 % selon les prêts. Mais même très lente il ne faut pas l’ignorer au risque de se décider trop tard. Toute la question est de savoir si cette tendance sera pérenne.

Compte tenu de la conjoncture économique, il est permis d’en douter. Il semblerait plutôt que les taux commencent simplement à rattraper leur niveau de début 2014, c’est-à-dire légèrement plus élevé qu’aujourd’hui. Mais rien de plus aux dires des experts. En tout cas une hausse rapide et massive n’est pas pour demain.

Quoi qu’il en soit, les emprunteurs peuvent profiter des taux actuels, c’est indéniable. Surtout s’il s’agit de demander le rachat de plusieurs emprunts. L’idée est la suivante : regrouper tous ses crédits (conso, perso, immo, renouvelables) souscrits à différents taux au cours des années précédentes, pour n’en souscrire plus qu’un seul. L’objectif : se retrouver avec une seule mensualité plus raisonnable, mais avec une durée de remboursement un peu plus importante. Regroupement de crédits ou ré-étalement de dette, le rachat de crédits c’est tout cela à la fois.

Il faut cependant être attentif car tout dépend aussi du nombre de crédits à regrouper, des taux auxquels ils ont été souscrits, de la période de remboursement déjà effectuée. Et bien-sûr de la situation de l’emprunteur : stabilité professionnelle, taux d’endettement global, charges familiales etc. Généralement, effectuer un rachat de crédits a un coût important qui comprend :

  • d’inévitables frais de dossier
  • des pénalités de remboursement anticipé pour certains crédits
  • une durée de remboursement plus longue implique un crédit plus coûteux
  • il se peut que le taux unique du rachat soit supérieur au taux initial d’un ou plusieurs crédits rachetés

Profiter des taux bas du moment est donc un moyen de minimiser le coût du rachat de crédit mais il faut toujours prendre en compte le rachat de crédits dans sa totalité et ne pas considérer seulement la baisse des mensualités. Et quand il s’agit de prêt immobilier, il faut éviter de confondre rachat et renégociation, cette dernière est la plupart du temps plus avantageuse. 

Parce que l’automobile est un produit majeur de l’assurance, il est tout à fait normal de retrouver sur Hyperassur un journaliste spécialisée comme Alexandre. Depuis une quinzaine d’années, il contribue à de nombreux titres auto et hight-tech, et présente même une émission dédiée à l’automobile (Le Garage – OuatchTV).

Suivez-nous