La dysplasie de la hanche chez le chien

Publié par , le . Temps de lecture : 3 minutes.

Qu’est ce que la dysplasie de la hanche chez le chien ?

La dysplasie de la hanche est un processus qui va entraîner une luxation en raison d’une souplesse anormale. Des inflammations au niveau des ligaments et du cartilage sont ainsi provoquées. Il s’agit en quelque sorte d’une malformation de la hanche qui apparaît et qui s’aggrave au fur et à mesure du temps. Bien qu’on note un caractère héréditaire, ce n’est pas une maladie innée chez le chien. Un chiot sain, vermifugé et sevré correctement peut tout à fait développer cette maladie.

Il arrive dans certains cas qu’une arthrose apparaisse conséquemment à la dysplasie de la hanche. Mais cela n’est pas systématique.

La dysplasie de la hanche est une maladie douloureuse qui contraint la locomotion du chien.

Détecter les signaux de dysplasie de la hanche

La démarche, la posture et les plaintes du chien sont des signes potentiels de dysplasie. Cependant le diagnostic ne pourra se faire que par un vétérinaire grâce à une discussion sur l’état général de l’animal, des radios et des examens orthopédiques qui peuvent demander des anesthésies. Plus la dysplasie est détectée jeune, mieux elle peut être soignée. Il est nécessaire de se rendre chez un vétérinaire spécialisé qui dispose de l’équipement adéquat pour réaliser ce type d’analyses. Un chien développe plutôt cette maladie durant sa croissance ou lorsqu’il est âgé.

Mon chien de race est-il plus susceptible de l’avoir ?

Malheureusement, oui. La dysplasie de la hanche est une maladie héréditaire. Même si tous les porteurs des gènes concernés ne la développent pas tous au cours de leur vie, c’est tout de même relativement fréquent chez certaines races de grands chiens. Voici les chiens les plus touchés par cette maladie :

  • Labrador,
  • Golden Retriever,
  • Berger allemand,
  • Rottweiler.

Cependant quelques races de chiens de petite taille sont également concernées :

  • Caniche,
  • Cocker,
  • Bulldog anglais,
  • Epagneul Breton,
  • Springer.

Si votre chien ne fait pas partie de cette liste, il est tout de même concerné car c’est une maladie qui peut atteindre tous les types de chiens. Ceux-ci sont juste statistiquement prédisposés à en souffrir en raison de leurs gènes. D’autres facteurs tels que les traumatismes liés à une activité trop intense pour le chien ou encore une croissance trop rapide peuvent provoquer des dysplasies de la hanche.

Le traitement et son coût

La dysplasie de la hanche a un coût absolument variable qui diffère en fonction du chien et des soins dont il a besoin. C’est une maladie très handicapante pour l’animal mais qui se soigne tout de même très bien. Il est pour cela essentiel de soigner l’animal au plus vite afin qu’il puisse aborder sa vie tout à fait sereinement. En effet, plus la maladie est diagnostiquée tôt, plus les interventions précoces permettront une remise sur pieds du chien. Le traitement va du simple régime de vie en complément d’antalgiques, jusqu’à l’intervention chirurgicale lourde. Les cas les plus graves se voient proposer la pose d’une prothèse de la hanche.

Les soins d’une dysplasie de la hanche sont assez coûteux, notamment si votre chien a besoin de chirurgie, mais ce sont des traitements et des soins essentiels pour sauver votre animal. C’est pourquoi il est primordial de disposer d’une assurance santé qui peut rembourser les soins potentiels d’une dysplasie lorsqu’elle est soupçonnée. Hyperassur.com compare pour vous les forfaits proposés par les assurances comme Fidanimo, SantéVet et même Assur O’Poil. Les comparer vous permettra d’assurer votre chien en fonction de vos besoins.

Réputée pour être une cause commune de paralysie pour le chien ou même d’euthanasie, la dysplasie de la hanche prise en charge dans de bonnes conditions n’est pas une pathologie à prendre avec fatalisme au point de ne pas espérer une vie normale pour le meilleur ami de l’homme.

Parce que l’assurance santé est complexe et les réponses des forums pas toujours claires, nous avons fait appel à une spécialiste des remboursements santé et des garanties proposées par les mutuelles. Tous les jours Leslie est à l’écoute des internautes. Elle essaye aussi d’éveiller les consommateurs à l’assurance santé des animaux.
Cet article vous a-t-il été utile ?

  1. Bonjour, nous allons acheter un chiot berger australien. Côté dysplasie, la maman est C des 2 côtés et le papa A. L’éleveuse me dit que pour les futurs chiots c’est pas risqué car même si le chiot est C, c’est pas grave surtout si on fait attention au chiot côté alimentation, sport etc.
    Qu’en pensez-vous ?
    De plus Santé Vet impose une radio avec anesthésie générale avant les 18 semaines du chiot et on n’aime pas trop les anesthésies. Quel est votre point de vue ?
    Merci d’avance
    Pour info saillie du 21 mars donc naissance proche.

  2. Bonjour,
    En gardant une réserve car nous ne sommes pas vétérinaires, ce que nous pouvons vous dire c’est que la dysplasie est une maladie héréditaire, il y aura donc toujours un risque. Il est dit qu’il y a entre 25% et 48% de chance que la maladie soit transmise génétiquement.
    Aussi, la reproduction de deux chiens étant atteints aboutie en moyenne à 75% de chance d’avoir un chiot atteint.
    Les facteurs génétiques ne sont pas les seuls à influencer sur le développement de cette maladie, comme vous l’avez dit, l’influence environnementale, la nutrition et l’activité physique peuvent jouer.
    Il faut aussi savoir que quand un chien est diagnostiqué avec une dysplasie de la hanche, on parle alors de vice rédhibitoire pour l’éleveur. Il devra donc vous rembourser intégralement mais dans la pratique
    Il est difficile d’obtenir réparation.
    Quant à l’anesthésie, il y a en générale peu de risque. Le risque est de 1 sur 10 000 lors d’une anesthésie « de convenance » . Ce risque augmente lorsque le chien a plus de 8 ans.
    Nous vous remercions d’avoir visité notre site et espérons pouvoir vous aider prochainement pour vos problématiques liées à l’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous