Souscrire à une mutuelle santé familiale : nos conseils

 

mutuelle famille

La santé c’est quelque chose de très personnel, voilà pourquoi les contrats de mutuelle santé s’adaptent aux profils des assurés, par exemples un étudiant, un salarié avec ou sans enfant, un travailleur indépendant ou un sénior… chacun à des besoins en santé qui lui sont propres et donc un contrat en rapport. Par conséquent, si vous êtes à la tête d’une famille, il conviendra de choisir une complémentaire dont les garanties prennent en charge votre tribu : une mutuelle familiale. Explications.


Pourquoi une mutuelle familiale ?

Tous les actifs ne sont pas forcément couverts par un contrat santé collectif prenant en charge leurs enfants, et tous ceux qui bénéficient d’une telle couverture n’ont pas toujours la possibilité de rajouter les membres de leur famille comme ayants-droits.



Pour ces personnes, il convient de souscrire à une mutuelle individuelle capable de couvrir aussi le conjoint (si celui-ci n’est pas adhèrent d’une mutuelle par ailleurs) et les enfants.

Dans les faits, une mutuelle familiale n’est pas différente d’un contrat individuel classique, elle couvre seulement plusieurs personnes de façon équivalente : l’assuré (le souscripteur) et ses ayants-droits (conjoint et éventuels enfants). Il est possible de parler d’une complémentaire familiale dès lors qu’elle couvre au moins deux personnes.

Mutuelle familiale : à quel prix ?

La première chose à savoir c’est qu’une mutuelle capable de couvrir plusieurs personnes revient en principe moins cher que plusieurs contrats indépendants et ne protège pas moins bien les bénéficiaires.
D’après les données recueillies sur notre comparateur d’assurance santé, le prix moyen d’un contrat familial s’établit autour de 880€ /an (soit 73€ /mois) pour un salarié avec des enfants. Attention, l’écart de tarif entre la mutuelle familiale la moins chère et la plus chère affichées par notre panel frôle les 1800€ à l’année.
Toujours d’après nos données, les internautes qui comparent les assurances santé « spéciales familles » choisissent des formules renforcées, notamment sur les postes optique et dentaire, dont le prix est en moyenne deux fois plus élevé que les offres les moins chères.

Sachez enfin qu’à chaque enfant supplémentaire inscrit au contrat, la prime pourra évoluer à la hausse de 20 à 40 %.

Quelles garanties sont importantes ?

Pour savoir quelle mutuelle familiale choisir, il est préférable en premier lieu d’estimer ses dépenses de santé sur une année. Autrement dit, quelle est votre consommation annuelle (la vôtre et celle des membres de la famille) en soins et bien médicaux ?

Pour cela, il vous faut réunir le détail de vos paiements auprès des différentes professionnels de santé sur une année, le détail des remboursements de la Sécurité sociale et enfin le détail des remboursements de la part de votre complémentaire actuelle.

Le conseil d’expert de Hyperassur

Si la différence entre vos dépenses et la totalité de vos remboursements est trop importante – cette différence correspond à votre reste à charge final – cela veut déjà dire que vous êtes mal couvert.
C’est donc parfaitement conscient de vos besoins que vous allez pouvoir chercher une mutuelle familiale, en recherchant un contrat équivalent à l’actuel dans les remboursements si votre reste à charge final est faible, plus performant dans les remboursements si votre reste à charge final est élevé.

 
Malgré tout, pour que votre famille soit parfaitement couverte, il vous faudra certainement repérer les offres qui proposent :

  • une bonne couverture des dépassements d’honoraires et un bon réseau de tiers payant (pas d’avance des frais), c’est important quand on surveille de près le budget de la famille
  • des formules qui n’augmentent pas les cotisations à partir d’un certain nombre d’enfants (3 en principe)
  • des contrats qui prennent en charge les frais d’orthophonie et qui couvre bien les frais d’orthodontie (les premiers ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale, les seconds sont eux mal remboursés)
  • les garanties optiques qui proposent une indemnisation en cas de casse des lunettes (utile pour les jeunes maladroits)
  • un tableau de garantie qui proposerait des options telles qu’une prime de naissance, la garde d’enfant à domicile en cas d’hospitalisation d’un parent, la garde à domicile de l’enfant immobilisé suite à une maladie ou un accident

Suivez-nous