L’assurance de crédit pour un jeune emprunteur

Trouvez une assurance emprunteur moins chère grâce à notre comparateur : jusqu’à 15 000 € d’économies possibles !

nouveau pret Assurer un nouveau prêt changement de pretChanger votre assurance actuelle
Devis gratuits
comparateur
4,1 sur 5
starsstarsstarsstarsstars
starsstarsstarsstarsstars
4,1 sur 5

En tant que jeune emprunteur ou primo-accédant, vous êtes tenus de souscrire une assurance de prêt pour garantir votre crédit immobilier.

Toutefois, vous bénéficiez d’avantages notables comparé aux autres profils d’emprunteurs : des taux de crédit plus bas, plus de confiance de la part des assureurs ainsi que la possibilité d’obtenir des tarifs avantageux en optant pour la délégation d’assurance.

Utilité, garanties, choix de l’assureur : voici tout ce que vous devez savoir pour bénéficier d’une assurance jeune emprunteur et économiser sur votre prime jusqu’à 15 000€ !

A quoi sert l’assurance de prêt immobilier pour un jeune emprunteur ?

Avant de souscrire un crédit immobilier, votre banque est en droit d’exiger de votre part une assurance emprunteur, une condition sine qua non pour de nombreux organismes de crédit.

Ce type d’assurance vise à sécuriser votre projet immobilier en garantissant le paiement de vos mensualités ou du capital restant dû en cas d’aléas de la vie : décès, invalidité permanente, incapacité de travail de longue durée, etc.

En outre, l‘assurance de prêt permet de couvrir les risques de prévoyance lourde et de pertes de revenus, protégeant ainsi l’emprunteur et l’organisme prêteur.

Par ailleurs, les garanties de l’assurance emprunteur varient selon vos besoins et selon les dispositions des sociétés d’assurance :

  • garantie DC : l’assurance rembourse la totalité de l’emprunt à la banque ;
  • garantie PTIA : remboursement du crédit si l’emprunteur n’est plus en capacité de travailler ni d’effectuer les actes du quotidien sans l’assistance d’un tiers ;
  • garantie IPT : le prêt est soldé si l’emprunteur est invalide à plus de 66% et ne peut plus exercer d’activité professionnelle rémunérée.
  • garantie IPP : le taux d’invalidité est compris entre 33 et 66%.
  • garantie ITT : prise en charge des mensualités de crédit si l’emprunteur ne peut plus travailler pour une durée limitée (accident, maladie).

En fonction de votre projet immobilier, certaines garanties sont obligatoires et d’autres facultatives. Par exemple, les garanties décès et PTIA sont exigées dans le cadre d’un investissement locatif, même s’il s’agit d’un premier achat.

Comparadise ​ ​ ​

Où souscrire son assurance emprunteur lors d’un premier achat ?

Avant la signature de votre crédit, la banque vous suggère d’adhérer au contrat groupe d’assurance de prêt.

Si l’offre paraît de prime abord avantageuse et pratique, sachez que les taux d’assurance groupe sont plus élevés que ceux proposés par les sociétés d’assurance classiques.

Or, le prix d’une assurance de prêt représente de 25 à 33% du coût total d’un emprunt immobilier. En plus des autres frais liés à votre emprunt, cette somme peut peser lourd dans votre budget d’achat, souvent modeste dans le cas d’une primo-accession.

Heureusement, il est possible de faire des économies sur votre assurance emprunteur et de réduire vos coûts en ayant recours à la délégation d’assurance.

Cette solution est rendue possible par la loi Lagarde de 2010, qui encourage les souscripteurs à se tourner vers des organismes tiers pour assurer leur crédit. La seule condition à respecter est de trouver une assurance dont les garanties proposées sont équivalentes à celles exigées par votre banque.

Si vous avez déjà souscrit le contrat de la banque, sachez que la loi Lemoine du 28 février 2022 vous autorise à changer d’assurance dès que vous le souhaitez. Désormais, il est possible de résilier à tout moment son assurance de prêt sans délai de préavis.

Les avantages de l’assurance d’un jeune emprunteur

En plus d’avoir droit à des prêts aidés pour un premier achat (prêt à taux zéro, prêt accession sociale, etc.), les jeunes emprunteurs peuvent bénéficier de certains avantages lors de la souscription d’une assurance de prêt.

L’âge, un critère essentiel pour payer moins cher

Aux yeux des assureurs, un profil jeune représente moins de risques qu’un profil senior, dont la santé est plus fragile.

Par ailleurs, le risque de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail lié à une maladie est plus faible chez un jeune assuré.

Un taux d’assurance faible

L’âge a un impact non négligeable sur le taux de l’assurance emprunteur (TAEA) et donc, sur le prix de cette dernière. Aussi, un emprunteur de 25-30 ans (taux entre 0,07% et 0,36%) paye forcément moins cher qu’un emprunteur de 50-60 ans (taux entre 0,40 à 0,60%) en raison des conditions précédemment citées.

Des formalités médicales allégées

Pour souscrire une assurance emprunteur quand on est jeune, une simple déclaration d’état de santé suffit, sauf exception.

Grâce à la loi Lemoine, les formalités médicales sont supprimées à condition de remplir trois conditions :

  • l’achat doit concerner une résidence principale ;
  • le crédit demandé n’excède pas 200 000€ (ou 400 000€ avec un co-emprunteur) ;
  • l’échéance de fin de prêt arrive avant les 60 ans de l’emprunteur.

Nos conseils pour choisir la meilleure assurance emprunteur quand on est jeune

En tant que jeune emprunteur, il est vivement conseillé de souscrire un contrat individuel plutôt qu’un contrat groupe, dont les conditions sont inadaptées aux profils présentant peu de risques.

Faire une délégation d’assurance

Vous avez tout intérêt à privilégier la délégation d’assurance pour payer votre assurance emprunteur moins chère et faire des économies sur le coût global de votre prêt.  La seule condition est de pouvoir bénéficier de garanties équivalentes à celles de votre banque.

Pour ce faire, il est recommandé d’effectuer une simulation d’assurance emprunteur en ligne et de renseigner les informations suivantes :

  • montant du crédit immobilier ;
  • durée de remboursement ;
  • taux d’intérêt du prêt…

Pour trouver ces informations, vous pouvez consulter votre offre de crédit ou votre contrat de prêt si votre demande concerne un changement d’assurance emprunteur.

Comparer les contrats en ligne

Pour bien choisir votre contrat parmi toutes les offres proposées par notre comparateur, il convient de regarder le TAEA mais aussi les conditions proposées :

  • les délais de carence et délais de franchise, durant lesquels vous ne percevez aucune indemnité en cas de problème, même en étant assuré ;
  • le mode de remboursement, qui peut être indemnitaire ou forfaitaire (nous recommandons une indemnisation forfaitaire pour plus de sécurité) ;
  • les garanties : les garanties décès et PTIA sont obligatoires et s’accompagnent des garanties IPT, ITT et IPP ;
  • les exclusions de garantie, définies en fonction de votre profil (exclusion d’une maladie, d’un sport, etc.) ;
  • les quotités d’assurance : l’indemnisation en cas de sinistre se fait à hauteur de la quotité choisie (100% si vous empruntez seul, entre 50 et 100% si vous êtes deux).

Les assureurs sont également tenus de vous communiquer le montant de votre prime d’assurance sur 8 ans, qui correspond à la durée moyenne de détention d’un crédit immobilier avant la revente du bien.

Pensez donc à calculer le coût total de votre assurance emprunteur jeune sur cette période, notamment si vous envisagez de revendre votre bien immobilier au terme de cette période.

Enfin, rappelez-vous que votre banque est tenue de respecter votre choix et ne peut, à ce titre, vous opposer de refus. Le seul motif recevable pour  refuser votre demande de substitution réside dans le non-respect de l’équivalence des garanties.

Comparez les assurances jeune emprunteur !
  • Faites des économies sur votre crédit immobilier
  • Comparez jusqu’à 90 offres en 2 min
  • Devis 100% gratuits
Je compare
Je compare
arrow
Publié par Emilie - Mis à jour le