On recense en France pas moins de 5 millions de personnes malentendantes et près de la moitié d’entre elles ont moins de 55 ans. Mais combien ne savent pas ou refusent d’admettre qu’elles souffrent d’une surdité partielle ? La plupart pensent d’ailleurs à tort qu’elles devront assumer seules le coût d’un appareillage. Il existe pourtant des solutions pour obtenir de bons remboursements pour les appareils auditifs.

Appareils auditifs : remboursement par la Sécurité sociale

Conditions de remboursement pour les prothèses auditives

Vous ressentez une gêne auditive ? La première chose à faire est d’en parler à votre médecin traitant afin de respecter le parcours de soins coordonnés. Ce dernier vous adressera à un médecin ORL, spécialiste de l’audition, qui réalisera alors un bilan auditif complet. S’il diagnostique une perte auditive, il pourra vous prescrire un appareil auditif. Notez que cette ordonnance est obligatoire pour tout appareillage.

Deuxièmement, pour obtenir un remboursement de l’Assurance Maladie, l’appareil doit figurer sur la Liste des Produits et Prestations (LPP) pris en charge par la Sécurité sociale.

Une fois votre ordonnance en main, vous pouvez vous rendre chez un audioprothésiste qui effectuera un entretien et des examens préalables, avant de vous remettre un devis normalisé. Le document doit préciser la part prise en charge par l’Assurance Maladie ainsi que le montant restant à votre charge. Vous pouvez tout à fait consulter plusieurs praticiens afin de comparer les prix et faire le meilleur choix.

Remboursement d’un appareil auditif selon l’âge et le handicap

Il existe actuellement 4 classes d’appareils, de A à D, et chacune dispose de caractéristiques techniques spécifiques. L’Assurance Maladie prend en charge votre appareil auditif à hauteur de 60% de la BRSS. Le tableau ci-dessous récapitule les remboursements possibles selon votre profil (tarifs 2019) :

PatientTarif de conventionRemboursement Sécu
Âgé de moins de 20 ans1400 €*840 €
Âgé de 20 ans et plus300 €*180 €
Atteint d’un déficit auditif et souffrant de cécité1400 €*840 €

*Tarif par oreille, quelle que soit la classe de l’appareil prescrit.

2021 et la réforme 100% Santé

Jusqu’à présent, les remboursements de la Sécurité sociale étaient plafonnés mais pas les prix : les audioprothésistes étaient libres dans leurs tarifs. Le montant restant à la charge du patient pouvait s’avérer conséquent.

A partir du 1er janvier 2021, dans le cadre de la réforme 100% Santé (ou reste à charge zéro), les tarifs seront plafonnés et votre audioprothésiste devra vous proposer des prothèses entièrement remboursées.

Remboursement des accessoires auditifs

Utiliser des accessoires est fréquent lorsque vous êtes appareillé. Ainsi, l’Assurance Maladie prend en charge 60% de leur coût, sur la base de tarifs encadrés par la LPP. Voici quelques exemples de remboursements :

AccessoireTarif Remboursement Sécu
Écouteur5,32 €3,19 €
Microphone9,17 €8,25 €
Potentiomètre4,52 €2,71 €

Remboursement des frais d’entretien

Le troisième poste de dépense à prendre en compte pour les appareils auditifs concerne leur entretien régulier : produits de nettoyage, changement des piles, remplacement des pièces d’usure… Une fois de plus, la LPP prévoit un remboursement de 60 %, sur la base d’un forfait annuel fixé à 36,59 € par appareil. Autrement dit, la Sécurité sociale participe à l’entretien de votre appareil auditif à hauteur de 21,95€, ce qui est assez faible.

Appareils auditifs : remboursement par les complémentaires santé

Un appareil auditif, ses accessoires ainsi que son entretien représente un poste de dépense important. Avec une prise en charge de 60%, la participation de la Sécurité sociale s’avère souvent insuffisante, laissant un reste à charge conséquent aux assurés appareillés. C’est là que les assurances santé interviennent pour compléter ce remboursement et alléger votre budget.

Différentes formes de remboursement

Avant de souscrire, vérifiez les modalités de remboursement prévues par votre complémentaire santé car elles ne parlent pas toutes le même langage. Ainsi, le remboursement peut être…

Un pourcentage de la base de remboursement (BR).

Exemple : Votre mutuelle propose une prise en charge de 200% du BR. Si vous avez plus de 20 ans, le tarif de convention est fixé à 300€ par appareil. Ainsi, vous serez remboursé : 300€ x 2 = 600€.

Un forfait annuel, par oreille ou pour les deux oreilles.

Certaines assurances santé peuvent proposer jusqu’à 700€ par appareil, une somme forfaitaire à ajouter au remboursement initial de l’Assurance Maladie. Ce forfait est souvent utilisé pour les accessoires et les frais d’entretien de votre appareil auditif.

Le cumul des deux : un pourcentage de la BR + un forfait annuel.

Appareils auditifs et réforme 100% Santé : ce qui change

Remboursement intégral

Egalement appelée « reste à charge zéro » ou « RAC 0 », cette réforme a pour objectif de garantir à tous l’accès à des soins de qualité et entièrement remboursés. Ce projet s’applique à l’optique, au dentaire et à l’audition.

En ce qui concerne les appareils auditifs, la réforme est menée en deux temps :

  • Depuis le 1er janvier 2019 : diminution du reste à charge de 200€.
  • En 2020 : nouvelle diminution de 250€ par appareil.
  • A partir du 1er janvier 2021 : remboursement total de l’appareil.

Le panier 100% Santé

En 2021, l’audioprothésiste sera dans l’obligation de vous proposer un essai et un devis normalisé entrant dans le cadre du panier 100% Santé. Les appareils auditifs se diviseront en 2 classes :

  • Classe I : un panier 100% Santé avec une prise en charge intégrale du dispositif. Vous pourrez essayer l’appareil durant 30 jours avant de l’acheter et bénéficierez de 4 ans de garantie.
  • Classe II : un panier avec des dispositifs médicaux à prix libres. Vous devrez donc régler une somme de votre poche, selon les garanties souscrites dans votre assurance santé.

Enfin, le prix d’achat comprendra les prestations de suivi permettant d’adapter votre appareil auditif chaque année.