Mutuelle  Optique : pour de meilleurs remboursements

Les soins optiques peuvent être chers, notamment quand plusieurs membres d’une même famille portent des lunettes ou des lentilles. Souscrire une bonne mutuelle optique reste donc le seul moyen de bien voir sans devoir casser sa tirelire, surtout passé un certain âge. Dès lors, comment choisir une assurance peu onéreuse et adaptée à vos besoins ? Réponses !

Les points à retenir

  • Les soins optiques sont très mal remboursés par la Sécurité sociale ;
  • Les mutuelles santé proposent deux types de remboursement : forfaitaire ou en pourcentage du tarif de convention de l’Assurance maladie ;
  • Pour trouver la meilleure complémentaire, pas chère et adaptée à votre situation, il faut comparer.

 

Je compare

Soins optiques : que rembourse la Sécurité sociale ?

 

La Sécu rembourse à hauteur de 60% du taux de convention (TC)

Un effort particulier est cependant fait en direction des enfants et des mineurs

  • Pour les enfants et les moins de 18 ans, les montures de lunettes sont remboursées à 60% sur la base d’un tarif fixé à 30,49 €. Les verres sont, quant à eux, remboursés à 60% sur la base de tarifs établis en fonction du degré de correction ;
  • Pour les adultes de plus de 18 ans la monture est remboursée à 60% sur la base d’un tarif fixé à 2,84 €. La prise en charge des verres reste toutefois identique à celle appliquée aux enfants.

Bon à savoir

Les remboursements de la Sécurité sociale dépendent de l’âge de l’assuré et de l’ampleur de la correction

Avant 6 ans, plusieurs paires de lunettes par an peuvent être remboursées si la vision évolue. Ensuite, entre 6 et 18 ans, seule une paire par an est prise en charge. Enfin, après 18 ans, vous avez droit à plusieurs paires de lunettes par an si votre vue change.

 

L’Assurance Maladie rembourse-t-elle les lentilles ?

Les lentilles de contact sont rarement remboursées. Cependant, si votre ophtalmologue a reconnu que vous étiez atteint d’un trouble visuel que de simples lunettes ne peuvent pas toujours bien corriger, vous pouvez peut-être être indemnisé.

La Sécurité sociale rembourse donc, à 60% TC, les affections suivantes :

  • L’astigmatisme irrégulier ;
  • Une myopie égale ou supérieure à 8 dioptries ;
  • Un strabisme accommodatif ;
  • Également l’aphakie, l’anisométropie à 3 dioptries et le kératocône.

Cette prise en charge s’effectue sur la base d’un forfait annuel, par œil, fixé à 39,48 €.

 

Les lunettes de soleil : un luxe non remboursé ?

Vous aimeriez savoir si vous pouvez bénéficier de lunettes de soleil adaptées à votre vue ? En fait, la Sécurité sociale ne rembourse vos verres teintés que si vous souffrez d’un des troubles visuels suivants :

  • Des affections oculaires : conjonctivite intense, kératite, iritis, cataracte centrale ou congénitale, rétinopathie ;
  • Des myopies fortes, lorsqu’elles s’accompagnent de photophobie ;
  • Et, à titre exceptionnel, certaines photophobies lorsqu’elles n’entrent pas dans le cadre des affections désignées ci-dessus.

Il faut, en outre, que les dispositifs médicaux optiques soient sur la Liste des Produits et Prestations (LPP) de l’Assurance Maladie pour être remboursés.

 

Pourcentage ou forfait, comment rembourse une mutuelle ?

Les assurances santé et les mutuelles proposent généralement, dans le domaine de l’optique, deux types de remboursement :

  • Le remboursement en pourcentage du tarif de convention de la Sécurité sociale.
    Attention toutefois de ne pas vous laissez pas impressionner par des pourcentages de 500 ou 600% du TC. En réalité, 600% du tarif de base à 2,84 € équivaut à un remboursement complémentaire à hauteur de 17,04 € !
  • Le remboursement au forfait, exprimé en euros, correspond à une enveloppe annuelle fixe à utiliser en fonction de vos besoins.
    Une assurance santé peut, par exemple, vous rembourser 100 € pour la monture et 150 € pour chaque verre de lunettes par an.

Vous vous en doutez, le remboursement au forfait est souvent plus avantageux. Il permet en effet de connaitre à l’avance le montant de remboursement auquel on peut s’attendre.

Quel est le coût moyen d’une paire de lunettes ?

Pour les adultes, le coût moyen de deux verres simples est de 100 €. Celui de deux verres enfants est de 55 €.

 

Je compare

Pourquoi, comment choisir une bonne mutuelle optique ?

Si les frais d’optique représentent une part importante de vos dépenses de santé, choisir une bonne assurance santé optique s’avérera nécessaire. Grâce à elle vous n’aurez pas subir un « reste à charge » trop important.

Une bonne complémentaire doit donc vous proposer des taux de remboursement adaptés et des garanties utiles à un tarif raisonnable.

Ainsi, les points à considérer avant de souscrire son :

  • Votre profil et les soins dont vous avez besoin. Quels problèmes de vue avez-vous ? Quels sont vos antécédents familiaux, vos conditions de travail, vos types de loisirs ?
  • Également les personnes que vous souhaitez assurer au sein de votre famille ;
  • Aussi le type de remboursement que vous envisagez ;
  • Et le délai de carence que vous pouvez accepter.

Quels sont les pièges à éviter ?

Pour éviter les mauvaises surprises au moment du remboursement, certains points devront particulièrement attirer votre attention. Notamment :

  • Quelle sera la prise en charge en cas de lunettes cassées, d’évolution de votre vision ou d’intervention chirurgicale oculaire du type chirurgie réfractive ?
  • Y a-t-il un délai de carence, c’est-à-dire une période entre la signature du contrat et l’entrée en vigueur des garanties durant laquelle vos soins ne seront pas remboursés ?
  • Certaines opérations des yeux (myopie, presbytie, astigmatisme, hypermétropie, etc.) seront-elles remboursées ? En effet, certains actes peuvent coûter jusqu’à 3 000 € selon le défaut corrigé !

 

L’importance d’une complémentaire efficace après 50 ans

Avec l’âge, les yeux se fatiguent. Ainsi, les problèmes oculaires deviennent fréquents après la cinquantaine, à l’image de la presbytie qui rend difficile la vision de près sans correction. D’autres maladies peuvent cependant survenir.

La cataracte

Elle se détecte quand sa vision devient brouillée et voilée. Certaines mesures permettent d’en ralentir le développement. Il s’agit, par exemple, de protéger ses yeux du soleil, de manger des fruits et des légumes riches en antioxydants ou encore de consommer de la lutéine (présente dans certains légumes verts). Il est également préférable de ne pas fumer. Enfin, si la maladie est à un stade avancée, il est possible d’envisager une opération chirurgicale.

 

Le glaucome

Cette maladie, qui atteint 10% des personnes de plus de 70 ans, brouille la vision périphérique. Afin de prévenir son apparition, il est conseillé, à partir de 40 ans, de passer un examen complet de la vue tous les 2 ou 3 ans. Ces visites doivent aussi s’accompagner d’un mode de vie sain.

 

La dégénérescence maculaire ou DMLA

Cette maladie de l’œil se traduit par une perte progressive de la vision centrale et touche surtout les personnes de plus de 55 ans. Si ses dommages sont, la plupart du temps, irréversibles des mesures permettent toutefois de prévenir la DMLA. Il s’agira notamment de manger des fruits et légumes riches en antioxydants, de ne pas fumer, de ne pas négliger les oméga-3, de limiter les gras saturés et d’éviter les aliments sur le grill. L’activité physique participe également de cette prévention. De même que qu’il est pertinent de réaliser un examen préventif tous les 2 ou 3 ans.

 

Après 50 ans, il est donc particulièrement recommandé de souscrire un bon contrat de complémentaire santé, notamment pour prendre soin de ses yeux et préserver sa vue.

Cette couverture complétera les remboursements de la Sécurité sociale. Elle prendra aussi en charge des soins qui pourraient vous coûter très cher car non pris en charge par l’Assurance Maladie. Ça peut être le cas, par exemple, de la gymnastique oculaire réalisée chez un orthoptiste.

Dans tous les cas, quel que soit le mode de remboursement qui vous sont proposés, n’hésitez pas à faire des simulations.

À savoir

La Sécurité sociale ne rembourse pas les opérations réfractives. Cependant, les opérations des yeux à but médical (cataracte, glaucome et strabisme) sont intégralement prises en charge.

En revanche, les éventuels dépassements d’honoraires ne seront pas remboursés par l’Assurance Maladie. Ça sera à l’assurance santé que vous aurez choisie de compléter les indemnités.

 

Qu’est-ce que le Pass lunettes ?

Le « Pass lunettes » est une opération lancée par l’association Optique Solidaire. Elle a pour vocation d’aider les personnes âgées aux revenus modestes à s’équiper à moindre coût.

Ainsi, les personnes de plus de 60 ans qui bénéficient de l’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) peuvent dès lors souscrire un contrat auprès d’un des organismes participant à l’opération.

 

Comparer les offres pour obtenir une meilleure prise en charge

Si vous vous sentez perdu face aux nombreuses offres des compagnies d’assurance et des organismes mutualistes, le plus simple reste d’utiliser notre comparateur. EN effet, en quelques clics, vous trouverez l’assurance optique idéale pour vous et vos proches.

Comparer plusieurs devis est facile, rapide, gratuit et sans engagement. Il vous suffit en effet de remplir un seul formulaire. Nous nous baserons ensuite sur les informations saisies pour interroger nos partenaires et vous proposer le meilleur prix.

Comparer les mutuelles optiques reste le meilleur moyen de bien choisir votre niveau de remboursement (inclus verres et montures), de souscrire la formule la plus proche de vos besoins, à un rapport qualité-prix imbattable.

Je compare