Notes des clients

8,5/10







Par Gwladys

Devis conformes à mes besoins.

Par Eliott

Le commercial a été à mon écoute et a su cerner mes besoins. J’ai économisé 50€ par rapport à mon ancienne offre.

Afin de choisir la bonne assurance deux roues, Hyperassur sélectionne pour vous les offres les plus adaptées à votre profil. Que vous soyez déjà propriétaire d’un scooter, ou en attente de sa livraison, un comparateur en ligne vous aide à choisir le meilleur contrat parmi les offres du marché.

Mais, d’abord, qu’est-ce qu’une bonne couverture pour un deux-roues ? Il n’existe en fait pas de réponse toute prête à cette question légitime. En effet, en tant que scootériste vous avez un profil d’assuré unique, bien spécifique. Ainsi, le bon contrat de protection de votre deux-roues sera celui qui sera le plus adapté à ce profil, et donc à vos besoins. À cela vient aussi s’ajouter le budget mensuel dont vous disposez pour assurer votre véhicule et qui reste déterminant dans le choix de votre police.

Je compare

Que faut-il savoir pour bien assurer son scooter ?

Assurer son scooter est une obligation légale

En premier lieu il faut savoir que la loi contraint en effet tout propriétaire d’un deux-roues à assurer son véhicule. À cet effet, le choix de l’assuré doit se porter, au minimum, sur une formule au tiers, quelle que soit la cylindrée de l’engin, sa valeur ou son utilisation.

Comme n’importe quel autre véhicule motorisé, un scooter doit être couvert par une formule en responsabilité civile (dite assurance au tiers). L’objectif du contrat est alors de prendre en charge les dommages matériels et / ou les dommages corporels qui pourraient être causés aux autres usagers de la route.

Libre à vous, ensuite, de protéger votre machine contre le vol, le vandalisme ou les accidents. Mais dans tous les cas, assurer son scooter au tiers est une obligation légale !

 

Le profil du scootériste

Il convient ensuite de considérer le profil du conducteur. En effet, du jeune conducteur ado qui chevauche un scooter 50 cm3 au cadre qui se faufile au guidon d’un 3 roues, en passant par l’ancien motard converti au maxiscooter ou à l’automobiliste qui trouve plus pratique d’utiliser un 125 cm3 la semaine, les garanties nécessaires, et donc le tarif, seront bien différents.

Compte tenu de l’âge, de l’expérience et du profil de conducteur, à garanties et modèle équivalents, les devis des assureurs peuvent dès lors varier du simple au double.

Plusieurs formations et permis de conduire permettent de prendre la route au guidon d’un scooter. Tout d’abord le Brevet de Sécurité Routière ou BSR. Cette formation est nécessaire pour obtenir la catégorie AM du permis et ainsi, à partir de 14 ans, conduire un cyclomoteur léger de 50 cm3 au plus. Le permis A1 (accessible dès 16 ans ou dans le cadre d’une formation pratique complémentaire du permis B) permet de rouler sur un 125 cm3 ou un scooter 3 roues. Le permis moto A ou A2 permet quant à lui d’enfourcher des engins de grosse cylindrée. Cependant, vis à vis des assureurs, un conducteur ne représente pas le même risque en fonction du permis dont il dispose, et donc du deux-roues qu’il pilote.

Et à ce petit jeu, ceux qui disposent d’une formation aussi complète que le permis moto profitent généralement de tarifs plus avantageux.

Enfin, votre expérience d’assuré impactera votre prime. En effet, le nombre d’année durant lesquelles vous pouvez justifier d’une assurance pour scooter sera essentiel pour les assureurs au moment de formuler un tarif.

 

Le type de scooter

Sans surprise, le modèle de deux-roues est un élément déterminant dans le choix d’un contrat d’assurance. On n’assure pas, en effet, un scooter 50 cm3 à moins de 2 000 € (ou un 125 cm3 d’occasion déjà ancien) de la même façon qu’un maxiscooter à plus de 10 000 €.

La valeur du véhicule va bien sûr déterminer s’il est pertinent de payer une prime d’assurance élevée pour des garanties complètes, notamment une indemnisation en cas de vol ou de sinistre matériel.

Et, effectivement, si l’on possède un scooter qui vaut plusieurs milliers d’euros, il est alors indispensable d’être couvert par les garanties vol et dommages tous accidents.

À garanties équivalentes, le modèle du scooter fera une différence sur la prime. En effet, les contrats d’un modèle populaire 125 cm3 et un scooter premium ne coûteront pas le même prix.

 

Je compare

Les formules d’assurance

À l’image de ce qui est proposé pour les voitures ou les motos, les assurances scooter distinguent trois offres :

  • La formule au Tiers qui comprend la responsabilité civile et l’assistance ;
  • La formule Tiers + est un contrat intermédiaire qui englobe la responsabilité civile et l’assistance ainsi qu’une garantie contre le vol, le vandalisme et l’incendie.
  • Enfin, la formule Tous risques est la plus complète. En plus des garanties présentes dans les offres précédentes, elle couvre aussi les catastrophes naturelles et les dommages tous accidents.

D’autres garanties existent qui sont proposées en option. Par exemple l’assistance 0 km, la protection personnelle du conducteur, celle des accessoires du scooter et de l’équipement du conducteur (casque, blouson, gilet, airbag). Il convient à chaque motard d’estimer leur utilité en fonction de l’usage qu’il fait de son deux-roues.

 

Le vol des deux-roues

Au-delà de votre budget qui, malheureusement, sera nécessairement conséquent puisqu’assurer un scooter coûte plus cher que couvrir une moto, il convient d’avoir quelques chiffres en tête au moment de souscrire.

Tout d’abord on a dénombré environ 55 400 vols de deux-roues en France en 2016. En effet, d’après le rapport « Insécurité et délinquance en 2016 : premier bilan statistique » du Ministère de l’Intérieur paru en janvier 2017, un vol se produit toutes les 10 minutes environ.

De plus, d’après l’Observatoire du Vol du 2 roues 2017, 87% des infractions ont lieu en zone urbaine. Comme tous les deux-roues, les scooters sont vulnérables. Et ils le sont d’autant plus qu’ils sont majoritairement utilisés dans les grandes villes.

 

Le conseil d’expert d’Hyperassur pour bien s’assurer

C’est un fait, les scootéristes sont vulnérables sur la route. Hyperassur conseille ainsi aux internautes de privilégier les offres qui disposent d’une garantie contre le vol mais aussi d’une bonne protection du conducteur. En effet, même dans les contrats tous risques, l’indemnisation du pilote dans un accident responsable n’est pas forcément acquise.

Pensez également à protéger votre équipement. Car, s’il est obligatoire (du moins pour ce qui est du casque et des gants), il est souvent onéreux et demeure votre seule protection.

Ainsi, plus qu’une obligation légale, l’assurance d’un scooter est une arme contre tous les dangers qui pèsent sur la machine. Voilà pourquoi, quand vous ferez votre comparaison d’assurance, la notion de rapport prix-protection devra être examinée plus attentivement que sur n’importe quelle autre police.

Néanmoins, faire des simulations en ligne, comparer les devis des assureurs vous fera nécessairement économiser sur votre prime. N’hésitez donc pas à utiliser notre comparateur en ligne : il est gratuit et sans engagement. Selon votre profil de conducteur et le modèle de scooter que vous possédez vous êtes certain de trouver le meilleur prix sans pour autant faire d’économies sur votre protection.

Je compare
En savoir plus