Calculer le coût de son assurance de prêt


calcul de l'assurance prêt immobilier - coût et risques

Souscrire une assurance emprunteur est un passage obligé pour quiconque souhaite faire un crédit immobilier. Pour couvrir les risques de décès et invalidité, vous pouvez faire appel à un assureur distinct de la banque prêteuse. Il s’agit d’une délégation d’assurance : c’est la garantie d’obtenir le meilleur contrat. Toutefois, le coût de votre assurance varie fortement d’un assureur à l’autre. Alors comment estimer le prix de son assurance de prêt immobilier ?

Qu’est-ce que le taux d’assurance emprunteur ?

Depuis la loi Lagarde en 2010, vous avez le droit de refuser l’assurance crédit de votre banque et de vous tourner vers un assureur externe. Afin de comparer les contrats efficacement, vous pouvez prendre comme référence le TAEA ou Taux Annuel Effectif d’Assurance. Vous connaîtrez ainsi le coût de l’assurance par rapport au coût total du prêt.

Ce taux, fixé par l’assureur en fonction de plusieurs critères (âge, risques professionnels, problèmes de santé…), influe directement sur le prix de l’assurance. Plus il est élevé, plus l’assurance coûte cher.

Le calcul de l’assurance prêt immobilier est le suivant :
CAPITAL EMPRUNTÉ x DURÉE DU PRÊT (ans) x TAUX

Nous vous recommandons de faire plusieurs devis pour obtenir le meilleur taux.

Calcul et prix de l’assurance de prêt : quels critères sont pris en compte ?

Pour calculer le prix de votre assurance individuelle, il convient de tenir compte de plusieurs facteurs :

  • le montant de l’emprunt ;
  • le niveau de risques que vous présentez : âge, risque médical (évalué grâce au questionnaire de santé), fumeur, profession ou loisir à risques… Ainsi, un risque aggravé de santé augmentera significativement le montant de votre prime d’assurance.
  • le mode de cotisations : avec des cotisations fixes (assurance groupe de la banque), le taux d’assurance est le même du début à la fin du prêt et s’applique sur le capital initial emprunté. Avec des cotisations variables (assurance individuelle), le taux varie et s’applique sur le capital restant dû.
  • les garanties du contrat : la banque exige un niveau de couverture minimum, précisé dans la fiche standardisée d’information. Vous pouvez cependant ajouter des garanties optionnelles, telles que la perte d’emploi ou les maladies non-objectivables.
  • la quotité, si vous empruntez à deux : l’assurance est répartie librement entre les co-emprunteurs. En cas de sinistre, elle couvre l’assuré à la hauteur de la quotité choisie (ex : 50-50%).

Emprunter à deux : comment choisir la quotité ?

Lorsque vous contractez un crédit immobilier seul, vous assurez obligatoirement votre prêt à 100%. Ainsi, s’il vous arrive quelque chose, l’assurance remboursera le prêt ou les mensualités en intégralité.

Si vous faites un prêt à deux, le risque – et donc la couverture – se répartit entre les co-emprunteurs. Choisir une assurance avec la bonne quotité est la clé pour maîtriser le coût de son assurance prêt.

Il est possible d’assurer le prêt entre 100 et 200%. Mais une plus grande protection signifie aussi un prix plus élevé.

comment choisir la quotité en assurance de prêt immobilier

Choisir une quotité adaptée, c’est évaluer la capacité de chacun à rembourser le crédit, si l’autre n’est plus en capacité de le faire (décès, invalidité, arrêt de travail…). En effet, en cas de problème, l’assurance prend en charge le remboursement du prêt dans la limite de la quotité choisie pour chacun.

Comment réduire le coût de son assurance emprunteur ?

Pour trouver la meilleure assurance de prêt et réduire les coûts, nous vous conseillons de faire jouer la concurrence.

L’assurance que commercialise la banque n’est pas personnalisée : c’est le même contrat d’assurance qui est proposé à tous les emprunteurs. De plus, les établissements bancaires margent énormément sur ce type de produit, le tarif est donc souvent élevé.

A contrario, les assureurs indépendants proposent des contrats d’assurance individuelle entièrement faits sur mesure. Les prix sont donc plus intéressants et permettent de réaliser de très belles économies, d’autant que les démarches à effectuer sont simples.

Simulation d’assurance pour un couple de 35 ans, salariés cadres. Crédit immobilier de 200 000 euros sur 20 ans (Lyon).
Chaque mois, ils économisent en moyenne 51,50 euros.

Assurance Prix mensuel Vous économisez... Garanties
assureur zen up 15 € 52 € / mois

Décès PTIA

IPT ITT
alptis 16 € 51 € / mois

Décès PTIA

IPT ITT
assurance april 16 € 50 € / mois

Décès PTIA

IPT ITT
simplassur 18 € 49 € / mois

Décès PTIA

IPT ITT

IPP

Économies calculées à partir d’un taux d’assurance bancaire moyen de 0,38% soit des mensualités à 63,33€.

En cas de risque aggravé, comment éviter une surprime trop importante ?

L’assureur évalue votre dossier avant de faire une proposition de contrat. Pour cela, il prend en compte les risques médicaux, professionnels et sportifs liés à votre profil. Si vous présentez un risque plus important que la moyenne sur l’un de ces volets, vous êtes considéré comme un “profil à risques”. L’organisme peut appliquer une surprime sur le tarif de base.

Si la surprime découle d’un problème de santé grave, vous pouvez bénéficier de la convention AERAS.

Nous vous recommandons également de réaliser plusieurs devis car certains assureurs sont spécialisés sur les profils à risques.