Animaux : Qu’est-ce qu’un NAC ?

NAC est l’acronyme de Nouveaux Animaux de Compagnie, une expression inventée dans les années 80 pour désigner tous les animaux autres que les chiens et les chats qui commençaient à affluer dans les cabinets vétérinaires. Mais qui sont-ils vraiment ?

Si être en possession d’un lapin ou d’un perroquet dans les années 80 pouvait avoir un certain caractère nouveau, on ne peut pas vraiment en dire autant de nos jours. Du coup le terme NAC peut paraître désuet quand ces animaux représentent désormais entre 5 et 10 % de nos animaux domestiques.

La bonne définition de NAC

L’expression NAC désigne généralement tous les animaux non reconnus par la législation comme des carnivores domestiques, c’est à dire les chiens, chats et furets. Elle a surtout servi au départ aux vétérinaires à mettre un nom sur ces consultations d’animaux « peu conventionnels » qui les ont obligé à développer de nouvelles techniques et parfois à se spécialiser.

Derrière le terme NAC, on peut trouver des animaux domestiqués par l’homme depuis des siècles mais dont l’utilité n’était pas l’agrément. C’est le cas des lapins par exemple. Le terme rassemble aussi bien des animaux capturés dans la nature ou issus d’élevage.

La bonne catégorie de NAC

Les nouveaux animaux de compagnie se répartissent en fonction de plusieurs catégories :

  • les rongeurs : rat, lapin, souris, hamster, cochon d’inde…
  • les oiseaux : perroquet, perruche, canaris…
  • les carnivores : fennec, hermine
  • les tortues
  • les serpents : couleuvre, python, boa
  • les lézards : iguane, caméléon
  • les poissons : du poisson rouge au piranha
  • certains insectes
  • les araignées
  • certains singes

Bon à savoir

Attention, certains animaux regroupés sous les termes dangereux, fauves, ou malfaisants entrent dans la catégorie des nouveaux animaux de compagnie. Il s’agit des serpents venimeux, des grands félins ou primates, des crocodiles ou même des chiens type molosses.

Mais tous peuvent-ils être des animaux de compagnie ? Pour certains leur détention est au pire interdite, au mieux encadrée par des certificats d’aptitudes, des décisions préfectorales et des formations.

Les NAC peuvent-ils être assurés ?

A l’image des chiens ou des chats, il est possible d’assurer les NAC. Les formules sont nombreuses, mais le type d’animal influe beaucoup sur le prix car les pathologies sont très différentes.

A noter que certains assureurs ne proposent pas d’assurance spécialisée NAC, ou alors le font uniquement pour les espèces les plus courantes (lapin, furet, chinchilla, perruche, perroquet), celles disponibles généralement dans les animaleries. Les poissons, serpents et autres animaux plus « exotiques » semblent être oubliés par les assurances santé pour animaux.

Suivez-nous