Réparation auto : les obligations du garagiste

Obtenez des tarifs sur mesure en comparant jusqu’à 150 formules : découvrez les économies qui vous attendent dès aujourd’hui !

Votre voiture actuelle Une nouvelle voiture
Devis gratuits
comparateur
4,1 sur 5
starsstarsstarsstarsstars
starsstarsstarsstarsstars
4,1 sur 5

Les abus des garagistes sont malheureusement répandus et les plus malhonnêtes profitent du manque de connaissance des conducteurs pour proposer des réparations auto à des prix surévalués. Il est particulièrement difficile de se défendre dans ce genre de situation, sans les connaissances techniques nécessaires. Toutefois, il existe des solutions pour ne plus se faire avoir. Cela commence par connaître les obligations du garagiste vis-à-vis des réparations qu’il doit effectuer.

Le garagiste a des obligations envers ses clients

Même s’il existe (heureusement) des garagistes honnêtes, ces professionnels sont soumis à des obligations légales pour protéger les consommateurs.

L’automobiliste peut garder une copie de l’ordre de réparation de son véhicule : celui-ci établit précisément le nombre et la nature des interventions sur la voiture. Toute réparation importante supplémentaire doit nécessiter l’accord du propriétaire du véhicule et être renseignée auprès de l’assurance auto.

Pour une réparation d’ordre courant comme le changement d’essuie-glace ou la vidange, l’accord du propriétaire est présumé.

Il existe aussi ce que l’on appelle le devoir de conseil et d’information du garagiste : ce dernier doit expliquer toutes les réparations qu’il estime nécessaires sur le véhicule. Il doit aussi afficher clairement ses tarifs dans le garage et préciser les opérations prévues ainsi que leur coût sur un devis détaillé.

Enfin, il ne doit pas vous proposer des réparations plus chères que la valeur de votre voiture. Dans le cas contraire, un tribunal peut juger ses pratiques illicites et réduire le montant de votre facture.

Le garagiste doit vous remettre un véhicule sûr et en bon état

Face aux garagistes, la loi protège les automobilistes.

Si le véhicule ne fonctionne pas ou qu’il présente la même panne malgré une réparation, le professionnel est dans l’obligation de rembourser la facture du client ou de refaire la réparation gratuitement. Il s’agit en effet d’une obligation de résultat.

Le plus souvent, en cas de litige, la jurisprudence présume de la culpabilité du garagiste : ce sera donc à lui de prouver son innocence devant la justice.

De plus, ces professionnels sont dans l’obligation de vous rendre une voiture sécurisée. Lorsque le mécanicien observe un défaut indispensable à la sûreté du véhicule (des pneus lisses ou une fuite du liquide de frein par exemple), il est de son devoir de le réparer. Dans le cas contraire, si le véhicule subit un accident dû à ces défauts, le garage pourrait être tenu pour responsable.

La voiture a une importance particulière pour les foyers français, on comprend donc pourquoi le choix du garagiste est une décision difficile ! Si vous hésitez encore à confier votre véhicule à un inconnu, n’oubliez pas qu’il est possible d’entretenir votre voiture vous-même ou d’effectuer certaines réparations mineures.

Publié par Emilie - Mis à jour le