La calicivirose chez le chat

Faites jouer la concurrence, comparez les formules de 9 assureurs : remboursements jusqu’à 100% !

Un chien Un chat
Devis gratuits
comparateur
4,1 sur 5
starsstarsstarsstarsstars
starsstarsstarsstarsstars
4,1 sur 5

La calicivirose est une infection virale courante chez les chats, touchant principalement les voies respiratoires et la bouche de l’animal. Causée par le calicivirus félin (FCV), cette maladie très contagieuse se développe notamment chez les animaux vivant en groupe, par exemple dans les refuges ou dans les foyers ayant plusieurs chats. Les symptômes peuvent être légers ou sévères, c’est pourquoi il est essentiel de les identifier rapidement pour que votre chat reçoive les soins vétérinaires adéquats. Retrouvez une liste complète des signes avant-coureurs de cette maladie dès leur apparition, les traitements possibles et le coût pour traiter cette pathologie.

Le calicivirus du chat, aussi appelé la calicivirose féline

Le calicivirus est un virus qui entraîne entre autres, une réaction immunitaire exagérée de la bouche et de ses muqueuses. C’est une maladie très contagieuse en raison d’une contamination par contact avec les autres félins.

Reconnaître les premiers signes de la maladie est donc essentiel pour une prise en charge optimale. Les symptômes peuvent varier en gravité et se manifester chez votre animal de différentes façons : 

  • la gencive, le fond de la bouche et la langue sont atteints d’ulcérations, entraînant une perte d’appétit et de poids ;
  • votre chat éternue souvent et présente un écoulement nasal inexpliqué ;
  • il a tendance à boîter en raison de problèmes articulaires ;
  • ses yeux sont rouges et larmoyants (conjonctivite) ;
  • il a des épisodes de fièvre.

Si votre chat présente certains signes mentionnés ci-dessus, il est impératif de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire qui est le seul professionnel capable de poser un diagnostic. 

Bon à savoir : certains chats ne présentent pas de signes en cas d’infection, on les dit asymptomatiques

Soigner son chat : le traitement du calicivirus

Le virus ne se guérit pas : il n’existe à l’heure actuelle pas de traitement curatif permettant au chat de se débarrasser définitivement de cette maladie. 

Néanmoins, les soins vétérinaires peuvent aider à atténuer les symptômes pendant la phase de récupération et apporter un confort de vie à votre compagnon :

  • injection de corticoïdes et d’antiviraux, même si le premier n’est pas préconisé sur du long terme malgré un coût moindre et une efficacité en début de traitement ;
  • médicaments pour soulager la douleur ;
  • mesures d’hygiène et soins dentaires ;
  • une alimentation à base de produits souples ou liquides pour faciliter ses repas, rendus difficiles en raison des ulcères buccaux.

Le coût du calicivirus du chat pour les propriétaires est assez variable et dépend des symptômes que présente votre animal. 

Autres mesures de précaution

Les produits prescrits par le vétérinaire vont surtout se concentrer sur la limitation de la douleur du chat et la mise en place avec le propriétaire d’une hygiène de vie qui favorise son épanouissement. 

Toutefois, il est indispensable de prendre des mesures de précaution pour éviter la diffusion du calicivirus à d’autres chats :

  • isolement : évitez de mettre le chat malade en contact avec d’autres chats sains ;
  • dans le cas où il faudrait nourrir plusieurs animaux à la fois, les individus atteints du calicivirus doivent disposer d’une gamelle à part.

Ces dispositions hygiéniques sont obligatoires pour le bien-être des félins, même si le vaccin préventif est le meilleur allié pour votre compagnon.

La vaccination contre la calicivirose chez le chat

Il est conseillé de vacciner tous les chats, même s’ils vivent en appartement et croisent très peu de leurs congénères. Le calicivirus est une maladie très contagieuse qui une fois installée entraîne des symptômes handicapants pour le chat, qu’il est aujourd’hui impossible d’éradiquer totalement.

Grâce au carnet de santé du chat et au suivi de ses vaccins, vous serez à même de faire vacciner le chat au bon moment avec l’accompagnement de votre vétérinaire.

Coût du traitement et prise en charge

Lorsque votre chat est confronté à la calicivirose, les soins prodigués lui permettront d’avoir un quotidien quasi-normal si le traitement est réalisé de façon assidu, mais les frais vétérinaires peuvent s’accumuler rapidement. 

Avec une moyenne de 36 à 50€ facturé par la clinique vétérinaire, c’est un budget à ne pas négliger lors de l’adoption du chat et l’apparition des premiers symptômes de la calicivirose féline. Les visites chez le vétérinaire, les tests diagnostiques, les médicaments et autres soins nécessaires peuvent représenter une charge financière importante. Cette maladie chronique nécessite donc des soins réguliers plus ou moins contraignants selon les symptômes développés.

Souscrire une mutuelle chat peut donc être une option judicieuse pour aider à couvrir ces dépenses inattendues.

Elle prendra en charge tout ou partie du traitement dont votre animal a besoin. Vous pouvez comparer les offres de mutuelle pour chat sur Hyperassur de manière à voir précisément les soins pris en charge par les offres du marché comme Fidanimo,SantéVet et Assur O’Poil.

Publié par Emilie - Mis à jour le