Oiseaux domestiques : comment lutter contre l’acariose ?

Faites jouer la concurrence, comparez les formules de 14 assureurs : remboursements jusqu’à 100% !

Un chien Un chat
Devis gratuits
comparateur
4,1 sur 5
starsstarsstarsstarsstars
starsstarsstarsstarsstars
4,1 sur 5

L’acariose est une maladie respiratoire touchant les oiseaux domestiques, causée par des acariens microscopiques qui infestent les voies respiratoires. Elle se manifeste par des symptômes tels que des difficultés respiratoires, des sifflements, des éternuements et parfois un comportement léthargique. Comprendre cette affection et ses signes est crucial pour la santé de nos compagnons ailés. Quels sont les traitements efficaces contre l’acariose ? Comment peut-on prévenir son apparition chez les oiseaux domestiques ? Explications.

L’acariose respiratoire chez les oiseaux domestiques

L’acariose respiratoire est une maladie très courante chez les pinsons, les diamants de Gould et les canaris.

Pour protéger votre oiseau de cette maladie, il faut être très rigoureux lors du nettoyage de la volière et des divers accessoires qui appartiennent aux oiseaux domestiques.

Lorsque votre oiseau entre en contact avec le parasite, rien ne se passe. Le nuisible se reproduit ensuite dans le bec, les voies nasales, la trachée, envahissant ainsi tout le système respiratoire jusqu’aux poumons. A ce stade, l’acariose respiratoire est hautement dangereuse.

Soyez attentif au comportement de votre oiseau et emmenez-le chez le vétérinaire si au moins l’un de ces symptômes vous alerte.

  • Vous constatez que votre oiseau respire péniblement ou qu’il fait un bruit de type sifflement asthmatique.
  • Il tousse ou éternue, surtout le soir.
  • Vous constatez un écoulement nasal, de l’humidité aux commissures du bec et votre oiseau respire le bec ouvert pour absorber de l’oxygène
  • Il cesse de chanter : ce signe doit quoi qu’il arrive vous alerter.
perruche acariose NAC

Le vétérinaire proposera des séances d’aérosol pour traiter le malade et éliminer le parasite avec des produits à base d’Invermectine. Vous pouvez tenter de débarrasser votre oiseau du sternostoma tracheacolum par vous-même selon diverses techniques mais votre vétérinaire demeure le plus qualifié dans ce domaine.

Bon à savoir
  • Si vous disposez d’une assurance animaux, le traitement sera pris en charge par celle-ci avec des remboursements à hauteur du pourcentage inscrit au contrat.
  • Les oiseaux étant rangés parmi les nouveaux animaux de compagnies (NAC), les formules sont moins nombreuses que pour les chiens ou les chats et appliquent généralement un remboursement de l’ordre de 80%.

L’acariose des plumes et de la peau des oiseaux domestiques

L’acariose respiratoire ne doit pas être confondue avec l’acariose des plumes et de la peau.

Il s’agit en effet d’une affection très commune chez la perruche. Le responsable est le pou rouge, un acarien de très petite taille qui s’invite sous les plumes de votre oiseau et qui l’irrite très fortement. Le pou rouge pique l’oiseau et provoque des lésions pouvant conduire l’animal à l’anémie, menaçant ainsi ses jours.

Depuis quelques années, le pou du Canada s’est introduit en Europe et vient contaminer nos perruches.

Une seule chose à faire pour traiter l’acariose des plumes et de la peau : prendre rendez-vous chez votre vétérinaire. Les symptômes suivants doivent vous mettre en alerte :

  • votre oiseau se gratte plus souvent que de coutume
  • ses plumes sont ternes, gonflées ou au contraire très aplaties
  • des lésions apparaissent au niveau des pattes ou dans son cou
  • votre animal mange peu et boit beaucoup

Notez que, si vous disposez d’une assurance santé pour votre oiseau, la prise en charge de la visite vétérinaire et du traitement sera identique en cas d’acariose respiratoire ou d’acariose des plumes.

A noter
  • Tous les oiseaux ne sont pas assurables par les mutuelles santé spécialisées. Bien souvent, elles ne considèrent que les perroquets et perruches.
  • Pour savoir si votre oiseau peut bénéficier d’une couverture santé, vous pouvez consulter notre guide spécial NAC ou directement utiliser notre comparaison et voir ainsi quels assureurs répondront à votre demande.

Comment réagir face à l’acariose de la peau ?

Emmenez votre compagnon à plumes chez le vétérinaire !

Vous pouvez également adopter les bons gestes sans plus attendre :

  • Désinfectez la cage et les accessoires avec du Vermikill, en respectant scrupuleusement les consignes notées sur l’emballage.
  • Donnez des vitamines C à votre oiseau pour l’aider à combattre l’anémie.
  • Traitez-le contre les parasites qui l’ont envahi.
  • Une technique très efficace consiste à verser une unique goutte de Selamectine dans les plumes ébouriffées, derrière, à la base de la nuque, entre les deux ailes : les acariens sont immédiatement tués.
Mise à jour le
Emilie Rapoport est l'auteur de cette page

Rédactrice depuis plusieurs années, Emilie a développé une expertise en assurance, notamment auto et santé.