img
Assurance prêt Publié le par Emilie

80% des emprunteurs ne connaissent pas le prix de leur assurance de prêt immobilier

D’après une enquête réalisée par Que Choisir en avril*, la majorité des Français ignorent leurs droits en matière d’assurance de prêt. L’étude révèle en effet que 8 emprunteurs sur 10 ne connaissent pas le coût de leur assurance ou ne savent pas quand effectuer une délégation d’assurance. L’assurance de prêt représente pourtant un tiers du coût du crédit immobilier. Une part non négligeable qu’il est possible de réduire en souscrivant son contrat d’assurance hors de sa banque.

Les emprunteurs négocient les conditions du prêt mais négligent l’assurance

L’enquête publiée par Que Choisir montrent que les emprunteurs se prêtent au jeu de la négociation pour leur prêt immobilier. Ainsi, 7 Français sur 10 négocient le taux d’emprunt avec leur banque et près de la moitié se préoccupe de la durée du crédit.

En revanche, seule une minorité s’interroge quant à l’assurance de prêt, qui accompagne généralement le crédit. En effet, rares sont les banques qui n’exigent pas cette garantie avant d’accorder un prêt immobilier. L’assurance se substitue ainsi à l’emprunteur si ce dernier n’est plus en capacité de rembourser son prêt, en cas de décès, perte d’autonomie ou invalidité (selon contrat).

Souvent négligée, l’assurance de prêt pèse pourtant lourd dans un crédit immobilier. Malgré l’arsenal juridique autorisant l’emprunteur à choisir l’assureur de son choix, la majorité souscrit le contrat d’assurance proposé par sa banque.

Déléguer son assurance de prêt pour économiser 

Plus d’un tiers des emprunteurs ne sait pas qu’il est possible de changer d’assurance. Or, déléguer son assurance de prêt permet de réduire son coût et d’économiser plusieurs milliers d’euros

Que Choisir évalue l’économie moyenne à 4 400€. Le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier) estimait quant à lui, dans un rapport de 2018, qu’il était possible d’économiser entre 6 500€ et 15 000€ en souscrivant une assurance hors de la banque. 

Dans tous les cas, ce gain est en faveur de l’emprunteur et il serait dommage de s’en priver.

Choisir un assureur indépendant avant la signature du prêt

La banque ne peut obliger l’emprunteur à souscrire son contrat d’assurance pour lui octroyer le crédit. La fiche standardisée d’information, remise par la banque, mentionne les conditions requises pour choisir une autre assurance (garanties, niveau de couverture, etc.). Ainsi, seul un contrat aux garanties équivalentes sera accepté. L’emprunteur peut alors comparer les assurances puis souscrire le contrat le plus intéressant. 

Il suffit ensuite d’envoyer l’attestation d’adhésion et les conditions du contrat à la banque. Cette dernière étudiera la demande et donnera sa réponse sous 10 jours. Autre point important : l’établissement bancaire ne peut pas modifier les conditions du prêt si l’emprunteur décide de contracter son assurance auprès d’un organisme indépendant. 

Changer d’assurance en cours d’emprunt

L’emprunteur peut changer d’assurance au cours des 12 premiers mois grâce à la loi Hamon. Il doit toutefois transmettre l’ensemble des documents à sa banque au moins 15 jours avant la fin de la première année de crédit. Les conditions de changement et les démarches sont les mêmes que pour une délégation d’assurance en début de prêt.

Passé un an de crédit, il est toujours possible de changer d’assurance de prêt chaque année avec la loi Bourquin, avec un préavis de 2 mois. 

Quelle que soit votre situation, comparer les assurances de prêt est la clé pour obtenir le meilleur tarif avec un bon niveau de garantie !

Étude Que Choisir publiée en mai 2021.

Nos engagements