Je pratique un sport en club : si je me blesse, qui m’indemnise ?

Avec notre comparateur d’assurance, trouvez les meilleures offres du marché et économisez sur vos contrats !

Devis gratuits Devis gratuits
comparateur
4,1 sur 5
starsstarsstarsstarsstars
starsstarsstarsstarsstars
4,1 sur 5

On a plutôt tendance à pratiquer le sport en club par passion ou pour se maintenir en forme, rarement dans le but de se blesser. Mais dans le feu d’une action, un accident peut arriver. Au niveau de l’assurance pour du sport en club, quelle protection si vous vous blessez ou si vous blessez quelqu’un ? Et dans ces cas, à quelle prise en charge pouvez-vous prétendre pour vos soins, votre convalescence, voire votre arrêt de travail ?

L’assurance de la licence pour protéger les autres

En souscrivant une licence à la Fédération de Foot par exemple (ou toute autre fédération sportive), les pratiquants souscrivent d’office l’assurance responsabilité civile qu’elle comporte obligatoirement. De cette manière, si un joueur cause un accident ou une blessure à un autre joueur pendant un match, sa responsabilité est couverte. S’il y a une indemnisation à verser à une victime, l’assurance s’en chargera.

Toutefois, pour les sports d’équipe comportant un certain nombre de gestes risqués, la responsabilité du sportif peut être atténuée ou supprimée. C’est le cas si la blessure est due à un geste considéré comme involontaire ou non déloyal : un point à vérifier dans le contrat.

Mais qui me protège moi ?

La question qui se pose est celle de vos garanties en cas d’accident sans responsable : une cheville ou un genou blessé en courant, une chute sur l’épaule, etc. Dans un premier temps, la Sécurité sociale vous remboursera vos soins selon son barème de prise en charge.

Si vous avez une mutuelle santé, elle remboursera le reste à charge ou ticket modérateur, dans la limite de ce que prévoit le contrat : vérifiez par exemple si elle rembourse les dépassements d’honoraires des médecins.

Au-delà, aucune autre indemnisation n’est envisageable, notamment si vous ne pouvez pas travailler durant votre convalescence. Comme ce n’est pas un accident de travail, ne comptez pas sur des indemnités journalières d’assurance maladie.

Faut-il ajouter une assurance individuelle ?

Pour une prise en charge complète, vous aurez besoin d’une assurance individuelle. C’est le cas si vous avez souscrit une garantie des accidents de la vie (GAV) qui couvre les accidents durant un match de foot. Pour le savoir, appelez l’assureur : dans le cas où ce type d’accidents est couvert, elle peut vous aider si vous êtes en arrêt de travail.

A noter pour finir que les fédérations proposent généralement d’adhérer à un contrat collectif d’assurances de personne afin de bénéficier d’indemnités en cas d’arrêt de travail.

Demandez la notice d’information de l’assureur, mentionnant son caractère facultatif et son prix. Vérifiez ce qu’elle couvre et surtout ce qu’elle ne couvre pas : des circonstances spéciales, des matches à l’extérieur. Puis comparez ces prestations avec d’autres offres d’assurance pouvant être souscrites à titre individuel.

Mise à jour le
Emilie Rapoport est l'auteur de cette page

Rédactrice depuis plusieurs années, Emilie a développé une expertise dans le domaine de l'assurance auto et la santé.