img
Assurance Santé Publié le par Emilie

Aides auditives 100% Santé : les audioprothésistes appelés à « l’exemplarité »

Le dispositif 100% Santé, promesse électorale d’Emmanuel Macron, est une réforme sociale symbolique offrant un accès aux soins au plus grand nombre. En plus des lunettes de vue et des prothèses dentaires, le “100% Santé” s’applique aux audioprothèses dont le reste à charge très lourd conduisait de nombreux patients à renoncer à cet équipement. Les aides auditives incluses dans le panier 100% Santé sont ainsi entièrement remboursées par l’Assurance Maladie et les complémentaires santé depuis le 1er janvier 2021.

Un reportage diffusé par TF1 le 17 avril dernier et intitulé “La médecine à prix cassé en questions” a toutefois mis le feu aux poudres. Dans une séquence tournée en caméra cachée, trois audioprothésistes dénigrent les aides auditives du panier 100% Santé afin d’inciter les patients à s’équiper de prothèses plus onéreuses. Une pratique que le Syndicat des audioprothésistes (SDA) n’a pas tardé à dénoncer.

Des aides auditives de “bonne qualité”

Dans son communiqué, le SDA souligne l’importance d’une telle réforme pour les malentendants français et revient sur les propos dénigrants tenus par certains audioprothésistes dans le reportage.

Le Syndicat rappelle ainsi que les aides auditives « 100% Santé » disposent de 12 canaux de réglage et donc “n’amplifient pas les sons au même niveau pour tous les sons”, contrairement à ce qui a été dit. 

Il insiste également sur le fait que les audioprothèses ne sont pas de piètre qualité et ne correspondent pas à “la base de la base”. En effet, comme l’indique le SDA, “les aides auditives les plus basiques n’ont pas eu le niveau technique pour intégrer la nouvelle nomenclature et ont été retirées du marché début 2019”.

L’UFC-Que Choisir avait également publié en 2020 un comparatif d’aides auditives. L’association de consommateurs mettait ainsi en lumière la qualité des équipements issus du 100% Santé.

Des discours minoritaires mais inacceptables

Si le SDA appelle les professionnels de santé à “l’exemplarité”, il ne manque pas de dire que ces pratiques malhonnêtes ne concernent – fort heureusement – qu’une minorité des audioprothésistes. Les aides auditives issues du panier 100% Santé représentent aujourd’hui 35% des prothèses. Signe que le dispositif fonctionne et répond à un véritable besoin. 

Toutefois, les patients sont toujours libres de choisir leur équipement auditif. Les professionnels de santé doivent ainsi les accompagner et les conseiller dans leurs démarches. Ils sont également tenus de proposer à tous leurs patients des aides auditives “100% Santé” (équipement de classe 1) ainsi que “les options supplémentaires disponibles dans celles de la classe 2”, comme le rappelle le Syndicat des audioprothésistes.

Nos engagements