Fiche remboursement : Prothèses auditives

Selon une étude de l’UFC Que Choisir, la France compte environ 6 millions de malentendants mais seule une minorité de 17% est équipée d’une prothèse auditive. Le coût fait partie des différentes raisons, mais les prothèses sont-elles remboursées ? Si oui, à quelle hauteur et sous quelles conditions ?

Prothèses auditives : Conditions obligatoires pour en bénéficier

Les prothèses auditives ne sont pas toujours délivrées selon le bon vouloir du patient. En effet, plusieurs démarches sont nécessaires.

Il est possible de se rendre directement chez un audioprothésiste si l’on constate une baisse de l’audition. Celui-ci procédera à plusieurs examens afin d’identifier quelle prothèse est la plus adaptée et s’il y en a un réel besoin. À noter que l’audioprothésiste est tenu de fournir un devis, sur lequel le prix doit être bien visible, à tous ses clients et avant tout achat. Mais dans ce cas de figure, le patient ne sera pas remboursé par l’Assurance maladie.

Pour obtenir un remboursement, l’appareil auditif doit être prescrit par un médecin et figurer sur la Liste des Produits et Prestations (LPP) remboursables par l’Assurance maladie. La plupart des prothèses auditives figurent sur cette liste comme les prothèses se plaçant autour de l’oreille ou les prothèses intra-auriculaires.

Quel remboursement attendre ?

Le remboursement des prothèses auditives se fait en fonction de plusieurs critères. Ainsi le remboursement se fera toujours à hauteur de 60% de la base fixée par l’Assurance maladie mais il peut être variable suivant l’âge, le type d’appareil et ces caractéristiques techniques.  En effet, jusqu’à 20 ans les prothèses auditives sont remboursées sur la base de tarifs allant de 900 à 1400 euros suivant l’appareil (les prothèses sont classées en quatre catégories de A à D en fonction de leurs caractéristiques techniques).

À partir de 20 ans, même si le taux de remboursement reste égal à 60%, le tarif sur lequel s’applique le remboursement est différent. Quel que soit la classe et le type d’appareil auditif, il sera de 199,71 euros.

Comme toutes les aides auditives, les prothèses doivent être entretenues afin de ne pas s’abîmer et des accessoires peuvent venir en améliorer le confort. Ces frais sont également remboursés par l’Assurance maladie à 60% sous condition de présentation des justificatifs de dépenses. Le tarif servant de base de remboursement est fixe et n’est valable qu’une seule fois par an.

Par exemple, un embout auriculaire pour une personne de plus de 20 ans sera pris en charge à hauteur de 60% du tarif fixé à 4,91 euros.

De même, chaque patient dispose d’un forfait annuel d’entretien égal à 36,59 euros et remboursé à 60%.

Exemples de remboursements

Prenons l’exemple d’une prothèse auditive de classe B à 1299 euros pour une personne de moins de 20 ans :

Base de Remboursement x Taux de Remboursement = Montant remboursé

1000 x 60% = 600€

Pour un appareil seul, l’Assurance maladie remboursera 600 euros mais le reste à charge du patient sera tout de même de 699 euros.

Si celui-ci souhaite ajouter un microphone coûtant 15,99 euros à sa prothèse :

Base de Remboursement accessoire x Taux de Remboursement = Montant remboursé

9,17 x 60% = 5,50€

L’accessoire lui coûtera 10,49 euros, ce qui donne un total de 709,49 euros à charge pour une seule prothèse auditive avec un accessoire.

Pour un adulte de plus de 20 ans souhaitant une prothèse avec un embout auriculaire en plus (considéré comme un accessoire) pour 1548 euros :

(Base de Remboursement prothèse x Taux de Remboursement) + (Base de Remboursement accessoire x Taux de Remboursement ) = Montant Total remboursé

(199,71 x 60%) + (4,91 x 60%) = 122,75€

L’Assurance maladie remboursera la somme de 122,75 euros pour un appareil adulte simple avec un accessoire. Le reste à charge est donc conséquent puisqu’il s’élève à 1425,25 euros.

Une complémentaire santé peut prendre en charge une partie ou la totalité de ces dépenses en fonction du contrat souscrit.

Suivez-nous