Frais d’hospitalisation : quel remboursement par la Sécu ?

Lors d’un séjour à l’hôpital, la Sécurité sociale rembourse 80% des frais d’hospitalisation. Une partie des dépenses reste donc à votre charge : ticket modérateur, forfait journalier, dépassements d’honoraires, confort personnel… Quel est le coût d’une hospitalisation ? Quels frais couvre la Sécurité sociale ? Comment demander une prise en charge de l’hospitalisation à sa mutuelle ?

Le coût d’une journée d’hospitalisation

Le prix d’un jour d’hospitalisation varie en fonction de l’établissement (public ou privé), du motif d’admission, du service ou de la ville. 

A titre d’exemple, voici le coût d’une journée d’hospitalisation à l’AP-HM* :

Service Hospitalisation complète Ambulatoire
Gériatrie 1 329€ 1 060€
Médecine 1 397€ 1 257€
Chirurgie 1 691€ 1 353€
Obstétrique 1 388€ 1 246€
Réanimation 3 041€ -

*Tarifs relevés au 1er mars 2022 sur le site de l’AP-HM

Comment les frais d’hospitalisation sont-ils pris en charge par la Sécu ?

Une admission à l’hôpital public ou en clinique privée conventionnée ouvre droit à une prise en charge de vos frais d’hospitalisation par la Sécurité sociale à hauteur de 80% après réception de votre bon de sortie. Ce document vous est remis par l’établissement lors de votre départ. 

Ces frais incluent notamment les honoraires du personnel médical, les frais de séjour, les examens, le bloc opératoire ou encore les soins.

L’Assurance Maladie rembourse également une partie des dépenses directement liées à votre séjour à l’hôpital : 

  • 70% du tarif conventionnel pour la consultation d’un anesthésiste ; 
  • 60% pour les frais de rééducation après l’opération.

Une assurance hospitalisation peut vous aider à couvrir les frais restants.

Souscrivez une mutuelle santé pour une meilleure prise en charge des frais d’hospitalisation
Trouver ma mutuelle
Trouver ma mutuelle

L’exonération du ticket modérateur dans le cadre des frais d’hospitalisation

Le remboursement de l’Assurance Maladie passe à 100% dans les cas suivants : 

  • séjour lié à une affection longue durée (ALD) ;
  • admission plus de 30 jours consécutifs (remboursement à 100% à partir du 31e jour) ;
  • femmes enceintes hospitalisées au cours des 4 derniers mois de grossesse ou durant les 12 jours qui suivent l’accouchement ;
  • nouveau-né hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ;
  • enfant mineur admis suite à des sévices sexuels ;
  • victime d’un acte terroriste (pour les soins en rapport avec cet incident) ; 
  • bénéficiaire de la Complémentaire Santé Solidaire

L’exonération du ticket modérateur intervient également si l’hospitalisation est liée à un accident du travail ou une maladie professionnelle ou encore si vous êtes titulaire d’une pension invalidité.

Bon à savoir : même dans ces cas-là, vous devez régler le forfait journalier hospitalier et les frais liés à votre confort personnel (télévision, Internet, chambre particulière…).

Le remboursement des frais d’hospitalisation avec une mutuelle santé

En cas d’hospitalisation, les frais restant à votre charge après le remboursement de la Sécu peuvent être élevés. Il est donc essentiel de souscrire une mutuelle santé qui prend en charge votre hospitalisation. 

Votre complémentaire santé peut couvrir :

Dans le cas où vous choisissez une clinique privée, les coûts sont plus élevés et une mutuelle hospitalisation s’avère alors très utile pour limiter votre reste à charge.

Faut-il souscrire une assurance hospitalisation pour la prise en charge de ses frais hospitaliers ?

Certains assureurs comme MMA ou April proposent une assurance hospitalisation seule, c’est-à-dire que les autres postes de soins (optique, dentaire, consultations chez le médecin, examens de laboratoire…) ne sont pas couverts. 

Elle présente l’avantage d’être moins cher qu’une mutuelle santé complète puisque les autres dépenses de santé ne sont pas prises en charge.

Ce contrat est recommandé si vous recherchez une couverture santé pour faire face uniquement aux frais importants liés à un séjour à l’hôpital.

La prise en charge des hôtels hospitaliers

L’Assurance Maladie prend en charge un forfait de 80€ par nuit jusqu’au 31 décembre 2023.

Les hôtels hospitaliers sont des hébergements temporaires non médicalisés, situés à proximité des hôpitaux. Mis en place dans certains établissements, ce dispositif offre une alternative à l’hospitalisation complète aux patients.

Le personnel médical décide si le patient est éligible ou non à l’hôtel hospitalier. Excepté pour les patients en radiothérapie ou chimiothérapie, la durée de la prestation est de :

  • 3 nuits consécutives sans intervention
  • 21 nuits en tout
Publié par Emilie - Mis à jour le