Assurance habitation : mon logement est en zone inondable, que faire ?

Publié par , le . Temps de lecture : 2 minutes.

Question de Quentin, 32 ans, Var (83)

Bonjour, j’ai pour projet d’acheter un logement en zone inondable. Le risque d’inondation est indiqué en zone bleue, comment choisir mon assurance habitation pour être indemnisé en cas de dégât des eaux ?

La réponse d’expert de Hyperassur

Qu’est ce qu’un logement en zone inondable ?

Une zone inondable également appelée terrain inondable est un zone qui a subi des inondations ou des crues par le passé mettant en danger les habitants et les constructions situés dans la zone.

Comment savoir si mon logement est situé en zone inondable ?

Pour savoir si votre logement est exposé aux risques d’inondations, vous pouvez demander à la mairie de proximité.
Dans le cadre d’un achat ou d’une location, un état des risques naturels (ESRIS) est obligatoirement établi et signé par l’acheteur ou le locataire pour lui signer le risque.

Quel est le risque ?

Les inondations sont un risque majeur en France que ce soit une rivière qui sort de son lit ou une crue causée par une remontée de nappe phréatique.

Quoi qu’il en soit, les inondations sont bien souvent catastrophiques pour les habitations, les hommes pouvant être évacués à temps sans risque de noyade.

Le risque d’une inondation a alors pour conséquent des sinistres sur votre logement, au niveau du mobilier et vos affaires personnelles qui auront pris l’eau.

Assurance habitation : la garantie inondation

Tout propriétaire doit être informé du risque d’inondation dans le compromis de vente selon l’article L 271-4 du Code de la construction et de l’habitation. Il en est de même pour les locataires avec une annexe au bail.

En cas de dégâts des eaux causé par une inondation, l’assurance multirisque habitation prévoit une garantie obligatoire appelée “Catastrophes naturelles”.

La garantie Catastrophes naturelles indemnise les dégâts d’une inondation si :

  • Le logement est situé dans une zone constructible
  • Un arrêté interministériel reconnaît l’état de catastrophe naturelle

Avant d’acheter un logement en zone inondable, pensez à lire le document nommé ESRIS pour être informé des risques auxquels votre logement est exposé.

Acheter en zone inondable Se loger

Dans l’infographie du site Seloger, on peut retrouver les questions à se poser avant l’achat d’un logement en zone inondable :

  • Dans quel type de zone inondable le logement est-il situé ?
  • Cela fait référence aux différentes zones définis par le PPRI, les zones bleues foncées étant les plus vulnérables.

  • Le logement a t’il déjà fait l’objet d’un sinistre ?
  • Les caves sont-elles parfois sujettes à des infiltrations d’eau ? (à cause des remontées de nappes phréatiques notamment)

Acheter un logement en zone bleue est peu risqué, l’assurance habitation vous acceptera avec un couverture pour tous les sinistres. En revanche, vous pouvez tenir compte du risque inondation pour négocier avec le propriétaire le prix du logement.
Enfin, si le risque de dégâts des eaux est trop fort, renoncez à l’achat du logement.

 

Parce que l’automobile est un produit majeur de l’assurance, il est tout à fait normal de retrouver sur Hyperassur un journaliste spécialisée comme Alexandre. Depuis une quinzaine d’années, il contribue à de nombreux titres auto et hight-tech, et présente même une émission dédiée à l’automobile (Le Garage – OuatchTV).

Suivez-nous