Le podologue est un professionnel de santé spécialisé dans les troubles des pieds. Il réalise de nombreux soins, comme le retrait des verrues ou des cors. Mais il est aussi habilité à façonner des appareils orthopédiques, des semelles par exemple.

Ce grand expert des pieds collabore étroitement avec les diabétologues, les rhumatologues ou encore les angiologues. Les soins et examens chez le podologue, expert qui n’est pas reconnu comme un médecin, font-ils toutefois l’objet d’un remboursement ?

 

Podologue et pédicure

Avant de parler des remboursements possibles, il est bon de comprendre la différence entre le podologue et le pédicure. Ce sont, tous les deux, des professionnels spécialistes des pieds. Cependant, à la différence du pédicure qui mise sur l’esthétique, le podologue s’attache davantage à corriger les défauts du membre.

Le podologue va donc intervenir sur les pathologies. Il va, par exemple, tenter de chasser les troubles liés au diabète ou encore de façonner des semelles de stimulation pour les enfants. Il existe des cas exceptionnels qui ouvrent des droits aux remboursements chez le podologue. A contrario, aucun remboursement pédicure n’est possible par le régime obligatoire de santé, puisqu’il s’agit de soins purement esthétiques.

 

Remboursement podologue par le régime obligatoire de santé

Certaines maladies chroniques ont un impact néfaste sur les pieds d’un patient. C’est le cas, par exemple, du diabète. Il faut en effet savoir que le diabète cible les yeux et les pieds. Il peut notamment déformer ces derniers et entraîner des déséquilibres, de mauvaises postures ou encore la baisse de la sensibilité des nerfs. Ce sont des complications qui méritent d’être soignées à titre préventif.

De ce fait, la Sécurité sociale rembourse une partie des dépenses liées aux soins de prévention en matière de podologie si le patient est atteint d’un diabète de grade 2 ou 3. Il faut savoir qu’un diabétique est sujet aux amputations. Ainsi, en proposant le remboursement des soins de prévention en podologie, le diabète peut se soigner et éviter des complications parfois dramatiques.

La Sécu prend en charge une partie des dépenses en fonction des situations. Il existe deux possibilités :

  • Le patient est exonéré du ticket modérateur,par exemple dans le cas d’une affection de longue durée. Le remboursement se fait alors intégralement ;
  • Il n’est pas exonéré du ticket modérateur. Dans ce cas l’Assurance Maladie rembourse 60% de la séance. Les 40% restants peuvent être pris en charge par une assurance santé.

Pour savoir quelle assurance santé rembourse le mieux la podologie, utilisez notre comparateur assurance santé !

 

D’autres possibilités de prise en charge

Il est également possible de bénéficier d’un remboursement auprès de la Caisse primaire d’assurance maladie si le patient est envoyé chez un podologue sous l’ordre d’un rhumatologue, d’un médecin traitant ou encore d’un angiologue. Dans ce cas de figure, le remboursement est possible à hauteur de 65% du prix de la consultation fixée par la convention sociale.

Bon à savoir

Si le patient doit porter des semelles orthopédiques, un premier accompagnement financier est accordé. Le montant du remboursement des semelles orthopédiques ne dépassera pas 65% de leur prix chaque année. Si les semelles sont destinées à un enfant mineur, sachez qu’il est possible de se faire rembourser (toujours à hauteur de 65%) deux fois dans l’année.

 

Prise en charge du podologue par une mutuelle

Une complémentaire de santé peut aussi vous aider à financer des semelles orthopédiques ou des consultations chez le podologue. Il faut donc se référer à la grille des remboursements de votre complémentaire,assurance santé ou mutuelle.

Pour donner un exemple, si votre assurance santé couvre 100% des actes et soins prodigués par un podologue en ayant suivant le parcours conventionnel, elle prendra à sa charge la part non remboursée par l’Assurance maladie et vous n’aurez rien à payer. Il faut savoir qu’en moyenne une consultation chez un podologue est facturée 27 €. Si vous cherchez un podologue, vous pouvez consulter l’annuaire de l’ordre national.