Chiens et chats : quel coût à l’année pour leur santé ?

Publié par , le . Temps de lecture : 1 minute.

Les soins préventifs sont incontournables et représentent donc un coût fixe : vermifuges, vaccins, visite de contrôle, castration ou stérilisation. Bien que les prix varient en fonction de la race et de l’âge de l’animal, il est possible d’établir un budget approximatif :

  • Le vermifuge se fait deux fois dans l’année. Son prix : 10 euros par vermifuge.
  • Les vaccins se font deux fois la première année. Il faut ensuite faire un rappel annuel. Son prix moyen : 65 euros.
  • La castration se fait une seule fois. Pour un chien, le prix moyen est de 150 euros. Pour un chat, il faut compter 70 euros.
  • La stérilisation se fait une seule fois. Pour une chienne, le prix moyen est de 225 euros pour une chatte, il faut compter 125 euros.
  • Les contrôles annuels. En moyenne, il faut consulter son vétérinaire deux fois dans l’année. Prix moyen d’une consultation : 40 euros.

Pour conclure, il faut consacrer un budget moyen de 165 euros par an dès la seconde année. La première année, la part de budget moyen à consacrer est un peu plus élevée.

Les maladies ou accidents : la part variable

Chiffrer les actes vétérinaires est difficile, cela va dépendre de la fragilité de votre animal. Toutefois, il faut savoir que le prix moyen est de :

  • 80 euros pour soigner une simple gastro-entérite.
  • 200 euros pour ôter un kyste.
  • 600 euros pour éliminer des tumeurs.
  • 60 euros pour faire une analyse de sang.
  • 75 euros pour une consultation en urgence.
  • 1 000 euros pour des actes chirurgicaux et/ou hospitalisations.

La facture peut être vite salée. C’est pourquoi, il est indispensable de souscrire à une mutuelle pour animaux.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.

Suivez-nous