img
Assurance Auto Publié le par Emilie

5 conseils pour économiser sur son assurance auto

L’assurance automobile est obligatoire pour circuler. Pour un conducteur exemplaire, elle apparaît souvent comme une dépense inutile. Cependant, en cas d’accident, elle est essentielle si vous causez des dommages corporels ou matériels à un tiers. Particulièrement coûteuse, vous pouvez diminuer la cotisation de votre assurance si vous suivez nos recommandations. Voici 5 conseils pour économiser sur son assurance auto.

Les garanties de l’assurance automobile

À chaque conducteur, son assurance.

En effet, tous ne parcourent pas le même nombre de kilomètres par an et tous n’observent pas le même comportement au volant. N’oublions pas d’ajouter à cela, que toutes les voitures ne nécessitent pas le même niveau de garantie…

Il y en a une qui est obligatoire pour mettre son véhicule en circulation : la garantie responsabilité civile. Présente dans tous les contrats d’assurance, cette garantie vous protège dans le cas où vous êtes responsable d’un accident et que vous causez des dommages matériels ou corporels à un tiers. Pour bénéficier de cette garantie et seulement de celle-ci, vous devrez souscrire un contrat dit au tiers.

Pour les automobilistes qui souhaitent une protection plus importante, il faudra alors se renseigner sur les contrats de tiers étendu ou tous risques. Le premier vous offre les mêmes garanties qu’un contrat au tiers classique auxquelles peuvent s’ajouter une garantie :

  • bris de glace,
  • incendie,
  • vol,
  • ou encore catastrophes naturelles.

Évidemment, augmenter la protection de votre véhicule se répercute sur vos factures annuelles.

Pour les propriétaires de véhicule neuf, il est recommandé de se tourner vers une assurance tous risques, couvrant tous les dommages que nous avons cités précédemment.

Ainsi, selon le contrat choisi, votre assurance auto peut aussi prendre en charge les dégâts que peut subir votre voiture et ce, que vous soyez responsable de l’accident ou non.

Prix d’une assurance automobile

Il n’existe pas de tarif unique pour les assurances auto. En effet, le prix dont vous devrez vous acquitter est calculé selon plusieurs critères :

  • l’âge du conducteur,
  • ses antécédents d’accidents,
  • le modèle du véhicule,
  • le nombre de kilomètres parcourus par an,
  • et le nombre d’années de détention de permis.

En pratique, l’assurance d’un jeune conducteur ayant déjà causé un accident de voiture sera beaucoup plus chère qu’un conducteur exemplaire ayant le permis depuis 8 ans. De plus, le prix de votre assurance dépendra fortement des garanties que vous choisissez de souscrire. En effet, une assurance au tiers coûte en moyenne 500 euros par an contre 715 euros pour une assurance tous risques.

Comment économiser sur son assurance auto ?

Nous le savons, le prix d’une assurance auto peut peser lourd sur les finances des Français. Cependant, pas d’inquiétude : il existe plusieurs façons de faire baisser ses cotisations annuelles.

1) Comparer les assurances

Depuis plusieurs années, les assureurs en ligne se multiplient, poussant les organismes classiques à revoir leurs offres. Une aubaine pour les conducteurs qui se voient proposer des contrats à prix attractifs avec un très bon rapport qualité prix.

Ajoutez à cela que, maintenant, chaque automobiliste peut résilier son contrat gratuitement une fois le premier anniversaire de celui-ci passé. Pour vous aider à faire votre choix, vous pouvez retrouver le classement des meilleures assurances auto. Il existe également des comparateurs en ligne, qui, en fonction de vos besoins, trouvent la meilleure offre. 

2) Acquérir une voiture d’occasion

Réparer une voiture sortie de chez le concessionnaire ne vous coûtera pas le même prix que réparer une voiture de seconde main, avec un certain kilométrage ! C’est pourquoi, acquérir un véhicule d’occasion peut vous faire économiser beaucoup sur votre assurance auto. En effet, les assureurs, avant de vous proposer un tarif, anticipent les frais que vous pourriez générer en cas d’accident.

3) Éviter les malus

Un accrochage en ville ? Une mauvaise anticipation des obstacles ? De nombreuses erreurs de conduite peuvent vous coûter cher. Si déclarer ces sinistres auprès de votre assureur peut vous permettre d’alléger les factures de remise en état, cela peut aussi peser sur vos cotisations.

En effet, à chaque fois que vous déclarez un accident dont vous êtes responsable, votre assureur appliquera ce que l’on appelle un malus. Un malus élevé se répercute sur vos cotisations. Dans certains cas, il peut donc être judicieux de ne pas déclarer les petits accidents du quotidien.

4) Choisir un niveau de garantie adapté

Nul besoin de prendre le niveau de garanties le plus haut si vous possédez une Twingo de 2001. Si votre véhicule ne vaut pas grand-chose, il n’est peut-être pas essentiel de couvrir tous les dommages que vous pourriez lui causer : une assurance auto au tiers peut suffire.

À l’inverse, si votre voiture est neuve, optez pour une couverture tous risques. En cas d’accident, les réparations pourraient être très coûteuses et vous faire regretter votre assurance au tiers.

Il en va de même pour les kilomètres parcourus. Si vous roulez seulement 5 000 kilomètres par an, inutile de payer pour 15 000.

Souscrire le bon niveau de garanties est un excellent moyen d’économiser sur son assurance auto.

5) Adopter une conduite sans risque

Un véhicule stationné dans la rue vous reviendra plus cher qu’un véhicule garé dans un parking clos privé. Le fait de déclarer un second conducteur se fera également sentir sur le montant de vos cotisations.

Pour économiser sur votre assurance, il est essentiel de limiter le risque que vous représentez. Réfléchissez-y à deux fois en faisant votre déclaration à votre nouvel assureur.

Nos engagements