Assurance jeune conducteur : les avantages de la conduite accompagnée

Obtenez des tarifs sur mesure en comparant jusqu’à 150 formules : découvrez les économies qui vous attendent dès aujourd’hui !

Votre voiture actuelle Une nouvelle voiture
Devis gratuits
comparateur
4,1 sur 5
starsstarsstarsstarsstars
starsstarsstarsstarsstars
4,1 sur 5

Il est possible de s’inscrire à la conduite accompagnée à partir de l’âge de 15 ans. Lors de cette formation, le jeune conducteur aura parcouru près de 3000 kilomètres, ce qui représente un atout non négligeable pour les assureurs. En effet, ces derniers proposent des tarifs moins élevés pour cette catégorie de jeunes conducteurs. Hyperassur vous présente les principaux avantages de la conduite accompagnée sur le futur contrat d’assurance auto.

La conduite accompagnée en 3 points clés

Grâce à une expérience de conduite qui est plus importante sur la route, l’automobiliste qui a obtenu le papier rose après une conduite accompagne est récompensé par une assurance auto jeune conducteur moins chère. En effet, les assureurs appliquent des surprimes moins importantes à ces profils-là car ils maîtrisent mieux leur véhicule et causent moins d’accidents.

Les jeunes conducteurs ont moins d’accidents après la conduite accompagnée

73% des jeunes conducteurs ayant suivi la conduite accompagnée obtiennent leur permis de conduire du premier coup. Ils ont également 27% d’accidents de la route en moins la première année (Sécurité routière).

Grâce à une plus grande pratique de la conduite, ces jeunes conducteurs ont donc les faveurs des compagnies d’assurance, qui sont prêtes à baisser le prix de leur assurance auto.

Cette formation est accessible à partir de 15 ans mais l’élève ne peut passer l’examen du permis de conduire qu’à partir de ses 17 ans et demi. Il faut pour cela être inscrit dans une auto-école. L’accompagnateur doit être titulaire d’un permis de conduire depuis au moins 5 ans et il ne doit pas avoir connu de délits routiers (alcool, excès de vitesse). Durant la formation, il doit également prévenir son assureur pour qu’il adapte ou non le contrat ainsi que la prime.

En cas de conduite accompagnée, les conducteurs novices sont mieux formés

Lors de la conduite accompagnée, l’élève doit d’abord passer une formation initiale (20H de cours de conduite + obtention du Code de la route). Avec son accompagnateur, il doit ensuite parcourir au moins 3 000 kilomètres avant de se présenter à l’examen. Il profite donc déjà d’une solide expérience de conduite.

Après avoir obtenu le permis, le jeune conducteur a une période probatoire plus courte qu’un permis par voie classique : 2 ans au lieu de 3 ans.

Des jeunes conducteurs avantagés pour l’assurance auto

Après la conduite accompagnée, le jeune conducteur a gagné de l’expérience et de la confiance dans la maîtrise de son véhicule et de la route. Dans l’évaluation de sa prime d’assurance, les compagnies d’assurance tiennent compte de ces critères et appliquent souvent des réductions sur le prix d’assurance voiture.

En effet, les jeunes conducteurs bénéficient de contrats qui les avantagent puisque leur surprime est moins importante :

  • 1ère année : 50% de surprime sur la cotisation de base au lieu des 100%
  • 2ème année : 25% si le jeune conducteur assuré n’a été responsable d’aucun accident
  • 3ème année : la surprime disparaît

Les assureurs sont donc moins réticents à couvrir un jeune conducteur issu de la conduite accompagnée. De plus il est possible qu’ils annulent la surprime dès la 2e année en l’absence d’accident responsable.

On souligne également qu’en ajoutant le jeune en tant que conducteur secondaire, lorsqu’il est issu de la conduite accompagnée, ne fait généralement pas augmenter le montant de la prime d’assurance de l’assuré principal.

Publié par Emilie - Mis à jour le