Que couvre l’assurance dommages électriques ?

L’assurance dommages électriques couvre, comme son nom l’indique, les appareils électriques que l’on utilise dans la vie de tous les jours. Ceci concerne donc la télévision, l’ordinateur, le congélateur, le réfrigérateur, le lave-vaisselle, le sèche-linge, le lave-linge, le four micro-onde ou tout autre équipement du même type.

L’ensemble des dommages électriques couverts doivent être liés à une surtension causée par exemple par un dysfonctionnement de votre installation électrique ou par la foudre. En cas d’orage violent, si l’un de vos appareils électriques rend l’âme pour cause de surtension, les dégâts seront couverts par votre assurance si vous avez souscrit à la garantie dommages électriques.

L’assurance dommages électriques complète l’assurance incendie

L’intérêt de cette garantie optionnelle réside dans le fait qu’elle va venir compléter la garantie incendie, présente par défaut dans votre assurance multirisque habitation.

Par exemple, en cas de fort orage et de foudre, votre télévision en surtension peut non seulement être endommagée mais aussi entraîner un incendie. C’est votre assurance incendie qui prendra en charge l’ensemble des dégâts mais c’est votre assurance dommages électriques qui prendra en charge la réparation ou le remplacement de votre télévision. En effet, cette dernière n’est pas atteinte par l’incendie mais par un dysfonctionnement électrique et ne sera donc pas couverte si vous n’avez pas souscrit la garantie optionnelle.

Sachez que l’indemnisation se fait en général sur la valeur à neuf de l’équipement électrique.

Il peut donc être intéressant de considérer les offres de garanties complémentaires liées aux appareils électriques si vous estimez que votre assurance habitation de base ne vous couvre pas suffisamment.

A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.