Implant dentaire : pose, prix et remboursement de votre mutuelle

Avec une dent abîmée ou manquante, votre dentiste peut vous proposer diverses solutions, dont l’implant dentaire. Avec un prix moyen de 1300€, il est plus confortable qu’une prothèse dentaire mais aussi plus coûteux. La pose d’un implant dentaire est-elle prise en charge par la Sécurité sociale ou une mutuelle dentaire ? Découvrez tout ce que vous avez à savoir sur l’implant dentaire.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

L’implant dentaire est une couronne vissée dans une racine artificielle, elle-même fixée dans l’os alvéolaire. Il se compose généralement de titane (peu de risques d’allergies) et la couronne est souvent fabriquée en céramique.

Le dispositif permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes sans altérer les dents adjacentes ou votre mâchoire. Il est également esthétique et solide. Avec une bonne hygiène bucco dentaire, un implant peut durer jusqu’à 20 ans.

implant dentaire

Pose d’un implant dentaire

La pose de l’implant dentaire est très variable selon les cas. Tout dépend en effet du type d’implant, de l’état de la dentition, de la santé du patient et de l’état de la dent à remplacer. 

La fixation de l’implant dentaire peut par conséquent prendre plusieurs semaines, notamment lorsque la phase de cicatrisation s’éternise. Dans certains cas, elle peut en effet durer plusieurs mois.

  • Le dentiste commence par inciser votre gencive, afin de préparer le logement de la racine artificielle. Le praticien laisse ensuite à l’os le temps de cicatriser autour de l’implant, afin d’intégrer ce dernier.
  • Entre 6 semaines et 6 mois plus tard, le dentiste place ensuite une tige en titane dans l’os de la mâchoire qui sera chargée de relier la racine artificielle, c’est-à-dire l’implant, à la prothèse provisoire. 
  • Enfin, l’implant est fixé dans une infrastructure en titane sur laquelle la couronne en céramique sera placée.

La méthode dite « en temps chirurgical » permet d’éviter le temps de la « mise en nourrice », c’est-à-dire de la cicatrisation. Bien plus rapide, elle est toutefois peu recommandée pour les patients fumeurs ou sujets aux infections.

pose d'un implant dentaire

Coût d’un implant dentaire

Le prix moyen d’un implant dentaire est de 1 300 €. Les tarifs peuvent toutefois osciller entre 800 et plus de 2 500 €.

Le coût de l’implant dentaire dépend de plusieurs paramètres :

  • le coût de la prothèse
  • la difficulté de l’acte prothétique
  • les matériaux utilisés
  • les honoraires du chirurgien-dentiste
  • les frais et charges du cabinet dentaire, etc.

Veillez à demander plusieurs devis avant de prendre votre décision.

Remboursement des implants dentaires par la Sécurité sociale

L’Assurance Maladie ne rembourse pas les implants dentaires, contrairement aux appareils dentaires et aux bridges ou couronnes. Les implants n’entrent pas dans la réforme du panier 100 % Santé.

La pose d’implant est un acte hors nomenclature, dont le coût reste par conséquent entièrement à votre charge ou à la charge de votre complémentaire santé.

A noter : la fixation d’un implant dentaire implique la pose d’une couronne dentaire, qui peut être prise en charge à hauteur de 70% par la Sécurité sociale.

Prise en charge des implants dentaires par la mutuelle

Vous l’aurez compris, la mise en place d’un implant est particulièrement coûteuse. Il s’agit pourtant d’une solution plus confortable que la pose d’une prothèse dentaire classique.

Si vous souhaitez prendre soin de vos dents et envisager la pose d’un implant dentaire, il peut s’avérer intéressant de souscrire un contrat santé auprès d’une mutuelle. Cette dernière pourra en effet limiter vos dépenses de santé en prenant en charge une partie du coût de vos soins dentaires.

Comparatif des meilleures mutuelles pour implants dentaires

Si toutes les assurances santé proposent des garanties en matière de soins dentaires, les implants ne font pas toujours partie des offres. Certaines complémentaires santé jugent en effet que ces actes sont trop onéreux.

Les complémentaires santé qui prennent en charge tout ou partie de la pose d’implants dentaires proposent un mode de remboursement forfaitaire. Vous disposez ainsi d’un forfait annuel dédié aux soins dentaires non remboursés par la Sécurité sociale, dont l’implantologie fait partie.

Classement – Les meilleures mutuelles implants dentaires sur Hyperassur :

Mutuelle Implants dentaires Prix par mois*
MGC 400€ par an 50,09€
Ampli Mutuelle 500€ par an 62,00€
Apicil 700€ par an 129,56€
Aésio Mutuelle 800€ par an 65,91€
La Mutuelle Générale 900€ par an 112,67€

*Devis obtenus en août 2022 pour un homme de 40 ans, habitant à Vannes.

Les organismes de mutuelle fonctionnent avec ou sans plafond. Si vous êtes sujet aux problèmes dentaires, un contrat sans plafond peut s’avérer intéressant. Il est toutefois à noter que vos cotisations seront bien entendu plus élevées.

D’autres critères sont à prendre en compte dans votre recherche de mutuelle dentaire complémentaire :

  • le délai de carence : il s’agit de la période durant laquelle vous ne pourrez pas vous faire rembourser votre pose d’implant. Elle suit la signature de votre contrat de couverture santé ;
  • le délai de remboursement : certains organismes de complémentaire santé sont plus longs que d’autres pour rembourser vos frais.
Comparez 29 assureurs Santé

Trouvez votre assurance implant dentaire en 2 minutes

Comparer les contrats
Comparer les contrats

FAQ - Prix et remboursement implant dentaire

Le remplacement de dents n’est pas uniquement une question esthétique. Lorsqu’il vous manque une dent, vous mastiquez moins bien et votre mâchoire toute entière se déséquilibre.

L’implant dentaire est une solution plus moderne que le dentier ou le bridge. Les risques qu’il bouge ou se casse sont limités et il redonne à votre sourire son allure d’origine. Ce type d’intervention a toutefois un coût élevé car il nécessite une intervention chirurgicale et une technique aguerrie. Considéré comme un acte esthétique par l’Assurance Maladie, son niveau de remboursement reste très faible à ce jour.

Toutes les mâchoires ne peuvent pas recevoir un implant dentaire. Ce dernier doit en effet reposer sur un os en bon état. Il peut arriver que des patients manquent d’os. Dans ce cas, une greffe d’os peut permettre de compenser l’insuffisance osseuse. En dehors du manque d’os, d’autres contre-indications existent comme les maladies valvulaires, l’insuffisance rénale ou certaines allergies.

D’après notre comparatif, La Mutuelle Générale propose la prise en charge la plus élevée avec un forfait de 900€ par an, suivi par Aésio Mutuelle avec un remboursement de 800€ par an. Cette dernière offre d’ailleurs un très bon rapport qualité/prix pour les soins dentaires.

Publié par Emilie - Mis à jour le