L’indépendance est séduisante, mais elle a un prix ! Pour gagner en autonomie pendant vos années d’études, vous achetez votre tout premier véhicule et découvrez, souvent avec consternation, le tarif exigé pour souscrire une assurance auto étudiant. De fait, les assureurs vous considèrent comme un profil à risque. Comment faire pour trouver la bonne formule et apporter une bouffée d’air frais à votre budget mensuel ?


Assurance auto étudiants : les points importants à retenir :

  • En tant que jeunes conducteurs, vous devez vous attendre à payer une surprime pouvant atteindre 100 % la première année.
  • Le recours à un comparateur en ligne comme HyperAssur vous permet de trouver facilement l’offre étudiante la plus compétitive.
  • Assurance au tiers, conducteur secondaire, conduite accompagnée… De nombreuses astuces vous permettent de payer moins cher !

Étudiants : pourquoi payez-vous plus cher votre assurance auto ?

Au moment d’assurer votre véhicule, vous devez souvent payer une surprime assez conséquente par rapport à un conducteur classique. Pourquoi ? Tout simplement parce que la plupart d’entre vous êtes considérés par les assurances comme des conducteurs sans expérience.Lorsque vous êtes étudiant, vous êtes considéré comme “jeune conducteur” qui se définit généralement comme un titulaire du permis de conduire depuis moins de trois ans, ou comme un automobiliste qui n’aurait pas été assuré au cours des trois dernières années. Les assureurs estiment – à raison – que ce public très largement inexpérimenté représente un risque plus élevé sur la route. Selon les statistiques officielles de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), la tranche d’âge des 15-29 ans a compté en 2015 pour 22 % des accidents mortels. Alors même qu’elle ne représente pas plus de 18 % de la population. Environ un accident mortel sur cinq implique un jeune conducteur.Conséquence directe : les assureurs vont, pour la plupart, vous appliquer une surprime de 100 % pour votre première année après l’obtention du permis. En l’absence de sinistre, celle-ci tombe en principe à 50 % la deuxième année, puis à 25 % la troisième année, avant de disparaître pour de bon.

La conduite accompagnée, le bon plan à retenir

Pensez à la formation en conduite accompagnée ! Les apprentis conducteurs ayant suivi ce cursus apprécié des assureurs ne paient “que” 50 % de surprime la première année, puis 25 % la deuxième année et enfin 12,5 %. Une économie non négligeable.

Assurance auto étudiant : comparez les offres en ligne !

C’est un lieu commun qu’il est bon de rappeler : vous, les étudiants, dans votre grande majorité, vous ne roulez pas sur l’or ! Une assurance auto étudiant, pourtant, est susceptible de coûter bien plus cher qu’un contrat standard proposé à un conducteur déjà entré dans la vie active.Plus que n’importe quelle autre catégorie d’assurés, vous avez tout intérêt à consulter un bon comparateur en ligne et obtenir plusieurs devis d’assurance auto avant de signer le moindre papier. HyperAssur vous accompagne dans la sélection de la meilleure assurance auto étudiant. De nombreux critères sont pris en compte par le moteur de recherche et vous permettent de chercher puis de choisir une offre entièrement sur mesure, en bénéficiant d’un classement clair et immédiat des différentes formules sur le marché.

D’autres conseils pour faire des économies sur son assurance auto

Quelques astuces relativement simples permettent de compenser le surcoût lié à la souscription d’une assurance auto étudiant.

Renseignez-vous sur les offres spécialisées des assureurs

Vous constituez, les étudiants, un public très courtisé par les assureurs, qui espèrent évidemment pouvoir vous fidéliser sur le long terme. Pour y parvenir, certaines compagnies ont conçu des contrats d’assurance auto labellisés “étudiant” et spécifiquement pensés pour vos besoins et vos moyens. Même si rien ne garantit que ces offres seront les plus adaptées à votre situation, vous serez bien inspiré(e) d’y jeter un œil en priorité.Une offre innovante comme le contrat ” You Drive” de Direct Assurance, à titre d’exemple, vous permet de brancher une box sur votre voiture. L’appareil va analyser la qualité de votre conduite et vous attribuer tous les mois un score, qui va déterminer l’évolution de votre prime. Les automobilistes les plus prudents et responsables sont donc ceux qui paient le moins cher !

Faites un point sur vos besoins réels, et ajustez vos garanties

Votre méconnaissance peut vous inciter à souscrire, souvent au prix fort, des garanties dont vous n’avez nul besoin. Votre véhicule est une vieille voiture d’occasion, achetée en deuxième ou troisième main pour quelques milliers d’euros ? Vous pouvez envisager une assurance auto étudiant “au tiers” qui va couvrir uniquement votre responsabilité civile, c’est-à-dire indemniser les dégâts corporels et matériels que vous causez à autrui – mais pas ceux que vous subissez par votre propre faute ou sans tiers identifié. Une assurance auto haut de gamme ou “tous risques” serait peut-être un choix excessif pour couvrir un véhicule sans grande valeur.Vous voulez tout de même un minimum de protection ? N’hésitez pas à constituer votre contrat sur mesure et à la carte, en optant pour les garanties qui vous intéressent le plus : le classique trio vol, incendie et bris de glace est dans ce cas à considérer en priorité. De même, le choix d’une prise en charge dès le premier kilomètre en cas de panne peut littéralement sauver votre portefeuille de la facture salée du dépanneur si votre vieille voiture vous lâche, même en bas de chez vous.

Consultez d’abord l’assureur de vos parents

Si vous êtes à la recherche d’une assurance auto étudiant à un tarif compétitif, il peut s’avérer payant de prendre contact d’abord avec… le bon vieil assureur de vos parents. D’abord parce que cette compagnie dispose déjà d’un historique sur votre famille et pourra vous accorder un geste commercial.Vous venez d’obtenir le permis de conduire, mais n’avez pas immédiatement l’utilité d’une voiture ? N’oubliez surtout pas de vous faire inscrire comme conducteur secondaire du véhicule de vos parents. Même si vous ne conduisez celui-ci que très occasionnellement (ou jamais), cette simple formalité va vous permettre d’accumuler un début d’historique auprès des compagnies. Lorsque vous souscrivez votre premier contrat d’assurance auto étudiant en solo, vous ne serez ainsi plus considéré comme un jeune conducteur et votre surprime sera moindre, voire inexistante. Être jeune et conducteur n’est pas forcément une équation coûteuse. En suivant quelques conseils et en comparant les différentes assurances existantes avec le comparateur HyperAssur, vous trouverez très vite celle qui vous convient.
A l’origine journaliste spécialisé auto-moto, Damien évolue depuis 2013 dans l’univers de l’assurance. Une question sur un contrat, sur des garanties ou sur des remboursements… il met son expertise au service des internautes. Son objectif : que les assurés soient mieux protégés et deviennent des consommateurs avertis.