Les conducteurs seniors et l’assurance auto

Conducteurs seniors

En 2050, un tiers des automobilistes seront des conducteurs seniors. Les routes vont-elles pour autant devenir plus dangereuses ? Et bien même si les statistiques d’accidentologie routière démontrent que les seniors ne provoquent pas plus d’accidents que la moyenne des automobilistes, ils sont souvent considérés comme profils à risque par les assureurs.


Les conducteurs seniors : expérimentés et prudents

Pour un conducteur senior ayant passé les 65 ans, de nombreux assureurs appliquent une forme particulière de « marche arrière » pour l’assurance auto senior. Elle se traduit par une hausse de prime et parfois par le refus de la souscription d’un nouveau contrat. Cette majoration ou ce refus d’une assurance auto senior sont fréquemment appliqués lorsque le conducteur atteint 70 ans. Néanmoins, les statistiques de la prévention routière indiquent que les seniors ne provoquent pas plus d’accidents que la moyenne des automobilistes.

Bon à savoir

Les trois années qui suivent l’obtention du permis de conduire s’accompagnent d’une majoration de la prime d’assurance. Souvent, les assureurs justifient cette majoration au titre de l’inexpérience du jeune conducteur. En toute logique, un conducteur plus âgé a accumulé l’expérience qui lui permet de bénéficier d’une prime d’assurance, plus avantageuse lorsqu’elle est associée à un bonus élevé.

 

Alors pourquoi les assureurs se montrent-ils parfois réticents à assurer un senior ?

Une des raisons est que 66% des accidents mortels sont provoqués par des conducteurs seniors âgés de plus de 75 ans, juste derrière les jeunes âgés entre 18 et 24 ans avec 69%.

Une autre origine de la majoration invoquée par les assureurs est le risque aggravé non pas pour les autres, mais pour les conducteurs seniors eux-mêmes. Plus vulnérables physiquement, les seniors au volant sont sensiblement plus exposés aux conséquences d’un accident, ce qui impose des indemnisations plus lourdes pour les assureurs.

 

infos

Et si vous ne pouvez pas vous assurer ? : Tout savoir sur le bureau central de tarification

Alors, comment souscrire une assurance auto pour senior ?

Pour calculer le montant de la prime, les assureurs prennent en compte les éléments liés au véhicule, mais aussi le profil du conducteur. Un senior qui présente un parcours d’automobiliste quasiment irréprochable, souligné par un fort bonus, a toutes les chances de trouver un contrat d’assurance auto adapté à ses besoins et à son budget.

Cependant, la souscription d’un nouveau contrat risque d’être plus compliquée pour un senior reprenant le volant après plusieurs années sans avoir été assuré. Il sera alors considéré comme un jeune conducteur et devra supporter la même majoration de prime.

De plus, bien qu’aucune obligation ne soit faite aux conducteurs seniors de passer un contrôle médical, une vérification des fonctions essentielles par son médecin rassure le conducteur, son entourage, mais aussi son assureur. Apporter cette preuve de bonne santé ne peut que jouer en faveur du conducteur senior.



Le conseil d’expert de Hyperassur

Pour un senior de plus de 70 ans, il est souvent préférable de rester fidèle à son assureur plutôt que de vouloir en changer pour économiser quelques euros. Généralement, un senior roule moins qu’un actif, ce qui permet de limiter certaines garanties tout en restant parfaitement assuré.

Une autre manière d’économiser sur sa prime est de souscrire un contrat d’assurance au km ou d’équiper sa voiture d’un boitier de surveillance. Dans les deux cas, la tarification est appliquée en fonction de votre conduite, ce qui permet de bénéficier d’excellentes garanties au meilleur prix.

Suivez-nous