Prise en charge des maisons de retraite

Comme vous le savez, le coût d’un placement en maison de retraite est élevé en France. Pourtant, il est possible d’obtenir une prise en charge de la part de la Sécurité Sociale et de votre complémentaire santé : notamment pour les retraités aux revenus faibles. Découvrez comment bénéficier de la prise en charge de frais de maison de retraite.

Votre assurance santé en 2 min

  • Plus de 350 offres comparées
  • Réduisez le montant de vos cotisations
Comparer
La nécessité pour une personne âgée d’être placée en maison de retraite est de plus en plus commune, notamment avec l’augmentation des maladies chroniques. La prise en charge débouche sur de nombreux frais, qui plus est conséquents et suscite beaucoup de questions, particulièrement concernant la prise en charge des frais de maison de retraite par la caisse d’Assurance Maladie et par l’assurance santé. Faisons le point ensemble sur les remboursements maison de retraite auxquels vous pouvez prétendre.

Quelle complémentaire santé pour un retraité aux faibles revenus ?

Une personne retraitée peut bien entendu conserver l’assurance santé qu’elle avait du temps où elle était salariée, puisque la loi de sécurisation de l’emploi de 2013 impose aux complémentaires santé de proposer un contrat identique à tout salarié assuré qui partirait à la retraite. Il est donc possible de conserver les mêmes avantages au nom du droit de suite. Cependant cette option reste à réfléchir puisque la part qui revenait initialement à l’employeur revient ensuite au retraité.

Les personnes qui n’ont jamais été salariées et qui doivent partir en maison de retraite auront tout intérêt à avoir souscrit un contrat chez une assurance santé avant leur 65 ans. En effet, de nombreux organismes refusent les nouveaux adhérents trop âgés, ou leur propose un forfait bien trop onéreux afin de se couvrir face à des dépenses certaines.

Afin de pallier ce problème courant, l’Etat a mis en place l’ACS (Aide au paiement d’une Complémentaire Santé). Il s’agit d’un dispositif qui permet aux personnes à faibles revenus d’accéder à une complémentaire santé de qualité et accessible. L’assuré retraité devra alors présenter l’attestation-chèque (ou « chèque santé »), dont le montant peut aller de 100 à 500 euros par an, à l’assurance santé de son choix. Cette attestation est donc une aide déductible des mensualités de cotisation. De plus, toute personne qui entre dans ce dispositif est exonérée d’avance en cas de consultations et de soins prodigués dans le cadre du parcours de soins réglementé par la Sécurité sociale.

Maison de retraite : quelles prises en charge réelles des frais ?

Nos engagements