Coryza chat : prévention, traitement et remboursement

Réduisez vos frais vétérinaires
  • Plus de 80 contrats comparés en temps réel
  • Meilleurs tarifs 2022 garantis
Devis gratuits en 2 min

Pour protéger son chat du Coryza, la prévention reste la meilleure arme . Vacciner son chaton dès son plus jeune âge permet d’éviter de développer cette maladie, très fréquente chez les chats, et qui peut laisser des séquelles à vie. Vaccination contre le Coryza, consultations vétérinaires, soins : découvrez le prix de cette prise en charge et comment limiter les dépenses grâce à une assurance chat.

Symptômes du Coryza

Les symptômes du Coryza peuvent varier en fonction de la souche dont il est atteint. Le Coryza peut en effet être causé par deux virus très répandus :

  • l’Herpès virus félin (FHV), qui entraîne une infection du nez et des voies respiratoires ;
  • le Calicivirus félin (FCV), qui s’attaque également au système respiratoire mais aussi aux yeux et à la bouche.

D’origine viral, le coryza félin s’apparente à une grippe dont les signes cliniques sont très faciles à reconnaître :

  • Nez qui coule, pouvant provoquer une obstruction des voies respiratoires ;
  • Écoulements des yeux, pouvant entraîner une conjonctivite voire des ulcères de la cornée dans les cas les plus graves ;
  • Éternuements répétés, toux ;
  • Perte d’appétit ;
  • Grande fatigue ;
  • Petites plaies ou ulcères dans la bouche ;
  • Fièvre

Si votre chat présente tout ou partie de ces symptômes, il est important de réagir rapidement en consultant un vétérinaire. En effet, le coryza affaiblit en très peu de temps l’animal. Très souvent, il ne s’alimente plus et se déshydrate, ce qui occasionne également une déshydratation sévère.

Les souches sont plus ou moins virulentes mais demeurent à chaque fois extrêmement contagieuses. Un chat infecté peut alors contaminer à son tour plusieurs de ses congénères en quelques jours (3-4 jours d’incubation). La maladie se transmet soit par ses éternuements, soit par transfert, par exemple les vêtements de son maître. Il est donc essentiel d’isoler votre animal des autres chats dès l’apparition de ses symptômes.

Traitement pour soigner le Coryza du chat

Dès l’apparition des premiers symptômes, emmenez votre chat chez le vétérinaire. Plus la prise en charge intervient tôt, plus votre animal a de chance de s’en sortir. S’il s’agit d’un chaton ou d’un chat avec un système immunitaire déprimé, soyez d’autant plus vigilant.

Généralement, la guérison après 7 à 10 jours de traitement. Votre vétérinaire applique une série de soins pour traiter les différents symptômes et remettre votre animal sur pied :

  • réhydratation et alimentation par perfusion si nécessaire
  • antibiotiques pour traiter les infections (nez, yeux, bouche)
  • médicaments pour dégager les voies respiratoires
  • etc.

Le vétérinaire adaptera les soins à apporter en fonction de la souche virale et des symptômes que présente votre compagnon. Dans le cas où l’hospitalisation n’est pas nécessaire, il pourra vous conseiller de mélanger sa nourriture avec de l’ eau tiède afin de stimuler son appétit et l’aider à s’alimenter.

Un chat atteint du coryza portera le virus toute sa vie
  • Il peut ainsi présenter à nouveau des signes cliniques de la maladie à certains moments de sa vie. Par exemple, après un stress ou si son système immunitaire est plus faible.
  • Le coryza peut donc se réveiller de façon chronique, c’est pourquoi cette maladie est difficile à soigner. On observe parfois des séquelles permanents (perte d’odorat, larmes constantes, infections chroniques de la bouche).

Prévenir le Coryza grâce à la vaccination

Par son caractère viral, le seul véritable moyen de prévenir le Coryza du chat est de le faire vacciner au plus tôt. Il existe en effet un vaccin dédié, actif contre le Calcivirus. Mais précisons que dans certains cas, le vaccin contre le Coryza n’empêchera pas votre animal de le contracter, il limitera seulement ses effets.

Généralement, le vaccin contre le Coryza se fait sur les chatons en même temps que les vaccins contre le typhus, la leucose et la chlamydiose. Le vétérinaire effectue deux injections à un mois d’intervalle. Ensuite, un rappel tous les ans suffit pour le garder protégé.

Comptez entre 50 et 60 € en moyenne pour les rappels.

En savoir plus sur les maladies du chat

Coryza : être remboursé avec une Assurance Chat

Pour soigner le Coryza du chat, les dépenses peuvent être nombreuses :

  • consultations chez le vétérinaire,
  • hospitalisation,
  • médicaments

Or ces frais médicaux peuvent être pris en charge, totalement ou partiellement, par une assurance chat. Votre chat ne doit toutefois pas être atteint de la maladie au moins où vous souscrivez le contrat.

Une fois encore, la prévention est la meilleure manière de garder votre chat en bonne santé. En souscrivant un contrat d’assurance chat dès ses 3 mois, la vaccination et les soins peuvent être pris en charge. Si votre animal attrape un rhume ou développe un Coryza après l’adhésion au contrat, les frais vétérinaires pourront être remboursés.

Par ailleurs, si votre chat a contracté le Coryza, il aura besoin d’un suivi régulier toute sa vie. Le traitement des crises nécessitera à nouveau des soins antibiotiques. Une assurance chat peut alors s’avérer très utile pour limiter ces dépenses.

Nos engagements
image de reassurance
14 ans d'expérience

Pionnier de la comparaison d’assurances
Plus de 10 millions d'utilisateurs

image de reassurance
+ de 60 partenaires

Près de 800 offres comparées sur 9 produits
d'assurance (santé, auto, animaux ...)

image de reassurance
1 interface unique

Demande de devis, demande de rappel
et souscription depuis notre comparateur