Félicitations, vous venez d’obtenir votre permis, à vous la liberté ! Cependant, cela vous classe aussi dans la catégorie des jeunes conducteurs, un profil qui va compliquer vos démarches de première souscription d’une assurance. En effet, une police pas chère pour les automobilistes novices peut ressembler au Graal, car elle peut apparaître comme l’objet inaccessible d’une quête sans fin. En suivant nos astuces, vous pourrez vous en tirer à bon compte et alléger votre facture. Suivez le guide.

Les points essentiels à retenir

  • Des solutions existent qui font baisser le coût d’une assurance jeune conducteur ;
  • Certaines formules de garanties sont spécialement conçues pour ce profil d’automobiliste ;
  • Comparer les offres du marché sera toujours le bon réflexe pour payer finalement moins cher.

 

Pourquoi un jeune conducteur paie plus cher ?

Le calcul de la majoration du contrat d’assurance se fait généralement en fonction de l’historique de conduite de l’automobiliste. Or, souvent, les conducteurs débutants n’en ont aucun. Ainsi les assureurs prennent un double risque quand ils leur établissent un contrat :

  • Celui d’assurer leur manque d’expérience ;
  • Et celui d’assurer les personnes les plus enclines aux sinistres et aux accidents d’après les statistiques.

Chacun de ces éléments entre en effet dans le calcul du malus, et ils sont rarement à l’avantage des conducteurs novices. C’est pour cela qu’il est plus que nécessaire de faire le tri entre les garanties possibles. À cet effet, un comparateur en ligne s’avèrera un allié précieux.

Quels bons plans pour payer moins cher ?

La loi oblige tout automobiliste à souscrire à une police d’assurance s’il veut pouvoir conduire une voiture, c’est la règle ! Les assureurs proposent pour cela différentes formules qui vont de la garantie au tiers jusqu’à la multirisque. Cette dernière inclue la prise en charge de nombreux sinistres, mais elle présente également un coût élevé.

 

Assurance jeune conducteur pas chère : les astuces

 

Toutefois, quand on vient d’avoir son permis, on n’a pas forcément un budget élevé, notamment pour s’acquitter d’une assurance. Vous vous demandez alors comment payer moins cher votre contrat ? Afin de préserver votre porte-monnaie, voici donc quelques astuces qui peuvent faire baisser le montant de la prime.

 

Privilégier un véhicule de faible cylindrée

Afin de trouver un prix attractif, vous pouvez opter pour un véhicule d’occasion (voire un véhicule neuf si vous pensez que ça vous évitera les pannes), mais, dans tous les cas, privilégiez une cylindrée faible. En effet, plus la voiture couverte est puissante, plus elle coûte cher à protéger.

 

Préparer votre permis en conduite accompagnée

Une autre astuce, qui demande d’être anticipée mais qui fait aussi baisser la facture, est de préparer son permis dans le cadre du dispositif de conduite accompagnée. Si c’est votre cas, si vous avez appris à conduire avec vos parent, précisez-le à votre assureur !

En effet, ces deux années d’expérience sont prises en compte et elles peuvent faire sensiblement baisser la contribution mensuelle de du contrat. Elles contribuent en effet à votre historique de conduite qui, dès lors, n’est plus négligeable puisque les personnes concernées ont 4 à 5 fois moins d’accidents dans les statistiques que les autres débutants.

 

Contracter auprès de l’assureur de la famille

En prenant contact avec l’assureur de votre famille, vous aurez en effet plus de facilité pour négocier une petite réduction.

 

Se déclarer comme second conducteur

Un autre truc pour maîtriser les coûts est d’être déclaré comme conducteur secondaire sur le contrat d’un de vos proches. Votre nom sera ainsi inscrit officiellement auprès de l’assureur et vous pourrez tout à fait conduire la voiture couverte. Le moment venu cela vous permettra aussi de diminuer les frais d’une assurance en nom propre.

Attention toutefois à ne pas confondre le statut de conducteur secondaire avec la notion de conducteur occasionnel ! Pour, à terme, limiter le tarif de votre police en nom propre c’est bien en conducteur secondaire que vous devez apparaître.

 

Ne déclarer que les dégâts importants

Ne déclarez pas automatiquement les dégâts matériels mineurs, mais essayez plutôt de les financer de votre poche. À vous de faire le compte, mais vous pouvez y être particulièrement perdant. L’addition d’un malus, de la franchise et d’un antécédent d’accident peut peser très lourd dans la balance pour les cotisations des années suivantes.

Prenons l’exemple d’un rétroviseur abîmé. En trouver un par vos propres moyens, que ce soit chez le garagiste ou à la casse, vous coûtera bien moins cher et sera plus rapide que de faire une déclaration à l’assurance.

 

Quelle que soit votre situation, déterminez très précisément vos besoins et demandez-vous si une assurance en ligne ne serait pas suffisante ? Certaines sont même spécialisées pour proposer des assurances jeune conducteur peu onéreuses.

Pensez au comparateur d’assurances auto jeune conducteur ! Utiliser un tel outil vous permet de faire jouer la concurrence, d’obtenir des devis assurance auto pas cher jeune conducteur et de comparer les offres pour choisir le meilleur rapport qualité/prix.

 

Les offres spécifiques pour diminuer la facture

Vous ne le savez peut-être pas mais certaines compagnies proposent des offres spéciales jeunes conducteurs. Elles sont venues bousculer le monde de l’assurance et ont été spécialement pensées pour les besoins de cette catégorie d’automobilistes. On vous en dit plus.

 

Quelles sont leurs caractéristiques ?

Ces assurances dédiées, très novatrices dans leur façon de faire, sont uniquement disponibles en ligne. C’est-à-dire qu’elles ne disposent d’aucun bureau physique, ni de conseillers que l’on peut contacter en direct. Leur but : limiter les coûts pour aligner les garanties sur le pouvoir d’achat des jeunes adultes. Le fait d’avoir un service sur Internet permet aussi de souscrire rapidement.

Certains assureurs proposent aussi de réduire le montant des cotisations des nouveaux automobilistes en suivant la conduite de leurs assurés. Plus ils sont prudents, plus ils sont en mesure de faire évoluer leur prime mensuelle à la baisse. En effet, chaque mois un score de conduite leur est attribué, car la voiture est connectée à la compagnie.

 

Les formules plus classiques mais possiblement bénéfiques

De nouvelles formules autres que les traditionnelles assurances au tiers, intermédiaires et tous risques voient de plus en plus le jour. Elles sont, à la base, accessibles à tous les automobilistes et visent à les encourage à conduire moins, mais également prudemment.

Pour certains automobilistes, la voiture n’est pas leur moyen de transport principal. Pour eux en particulier, les assureurs ont concocté une couverture appelée « Pay as you Drive » dans les pays anglo-saxons. Dans ce cas précis, les compagnies calculent les primes en fonction du nombre de kilomètres parcourus en un an.

La formule dite Pay How You Drive a la caractéristique de récompenser les automobilistes les plus prudents. Grâce à l’utilisation d’un boîtier embarqué dans la voiture, les comportements responsables sont les plus avantagés.

Ces nouvelles formules peuvent aussi convenir à des automobilistes débutants. N’hésitez donc pas à les étudier de près.